justice

  • Ce que l’on ne vous dit pas sur Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, le terroriste de Nice

    Le terroriste de Nice, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, 31 ans, de nationalité tunisienne, était un homme antipathique, agressif, et pieux musulman.

    Un témoin a déclaré : « j’ai même eu le temps de voir son visage. Il avait une barbe, et il avait l’air de prendre du plaisir ».

    Un voisin, musulman comme le terroriste, a fait courir des fausses infos sur lui destinées à exclure l’islam de toute mise en cause. Les journalistes se sont empressés de reprendre ce qu’il a dit, car eux aussi, comme les jihadistes, veulent protéger l’islam.

    D’autres voisins plus fiables l’ont décrit comme solitaire, silencieux et antipathique, l’un d’entre eux a ajouté qu’il ne répondait même pas quand on lui disait bonjour.

     

    Lahouaiej Bouhlel.jpg

    Le terroriste a été identifié comme étant Mohamed Lahouaiej Bouhlel, père de famille, 3 enfants, divorcé depuis 2 ans, chauffeur livreur et petit criminel, qui a hurlé Allahu Akbar pendant l’affrontement final avec la police.

    L’attentat a causé la mort de 84 personnes, dont 18 enfants. Un témoin a déclaré : « j’ai même eu le temps de voir son visage. Il avait une barbe, et il avait l’air de prendre du plaisir ».

    Sa carte d’identité a été retrouvée dans le camion et montre qu’il était d’origine tunisienne, qui compte le plus grand nombre de recrues pour l’Etat islamiste.

    Il était originaire de la ville saharienne de Mseken, et son père est membre du parti extrémiste islamiste tunisien Ennahda. Selon la police tunisienne, son père est un extrémiste extrêmement violent surveillé par la police de Ben Ali, et il est devenu en 2011 un chef local de Mseken.

    Bouhlel a loué le camion mercredi dernier près de Nice à Saint Laurent du Var.

    Il était connu de la police pour des affaires de vol, de violence et de possession illégale d’armes, sa dernière arrestation remonte à janvier. Selon la police, il a comparu devant la justice au mois de mars 2016, où il a été jugé coupable de violences et bien entendu laissé en liberté.

    Il aurait réussi à passer sur la Promenade des Anglais fermée à la circulation en expliquant aux policiers qu’il livrait des crèmes glacées.

    Il n’était “pas suspecté d’avoir été radicalisé et n’avait pas de fiche à son nom auprès de l’anti-terrorisme.”

    Un téléphone a été retrouvé dans le camion qui est en cours d’examen pour identifier un réseau ou des complices.

    La Police examine également les informations des 1 200 caméras de surveillance de la ville ainsi qu’une vidéo prise au moment où il montait dans son camion, dans les collines de Nice, avant de commettre son attentat.

    Sa maison a été fouillée par la police ce matin, et plusieurs de ses proches – famille et amis – sont maintenant interrogés par la police. Les recherches continuent dans le quartier des abattoirs de Nice.

    Le fait qu’il n’était pas connu des services anti-terroristes veut dire deux choses, et aucune n’est rassurante :

    1. Les failles de la DGSI sont encore plus grandes qu’on l’imaginait.
    2. Des individus non fichés sont capables de monter dans un camion et d’écraser pendant de très longues minutes 84 innocents, un attentat qui psychologiquement montre un état de persévérance dans la haine bien plus important que se faire exploser.

    Bouhlel a été tué par une femme policier alors qu’il est sorti du camion et qu’il a commencé à tirer. Il tentait de fuir et la police l’a tué à l’intérieur ou à coté d’un restaurant.

    Des armes et des munitions ainsi qu’une grenade qui s’est avéré factice, ont été découvertes à l’arrière du camion, ce qui suggère que l’attentat a été longuement prémédité, et que le trafic d’arme n’éveille en France aucun soupçon.

    Au domicile du terroriste, un autre camion avec des explosifs a été découvert.

    Selon une source policière, le camion a zigzagé plusieurs fois tandis qu’il se jetait sur la foule. Bouhlel a roulé pendant près de 2 km et a même accéléré alors qu’il fauchait ses victimes.

    Pour les témoins, le bilan a été agravé du fait que le terroriste est sorti du camion et a commencé à tirer sur les gens (certains témoignages ont indiqué qu’il pouvait y avoir deux tireurs, mais l’information a été plus tard démentie).

    L’AFP a d’ailleurs confirmé que le “conducteur du camion a tiré au pistolet avant d’être tué.”

    Selon d’autres témoins, le camion roulait environ à 50 km/h :


     

    Le camion du terroriste a été garé pendant 9 heures dans une rue de Nice avant l’attaque. Et les policiers l’ont arrêté et questionné mais rien n’a éveillé leurs soupçons.

     

     © Christian Larnet pour Dreuz.info

     

    Phoenix Boréal

  • L' (in)justice dans nos pays "démocratiques"

    justice-1.jpg

    L'article est peut être hors sujet par rapport au blog (quoique la plupart des cas dont je vais parler ont un relent nauséabond d'islam), mais c'est une thématique qui me touche.

    La justice, en plus d'être une fonction de l'Etat, n'est elle pas le principe moral qui garantit à tous l'équité et les droits instaurés par la loi ainsi que par la Convention des Droits de l'Homme?
    Certains acteurs de la justice (juges, avocats, politiciens, policiers,...) devraient aller lire les définitions de ce mot.

    Alors que les "réfugiés" reçoivent toute l'aide dont ils ont besoin (logement, nourriture, santé, argent de poche,...), voir même plus (un réfugié gagne plus que mes grands parents qui ont travaillé toute leur vie: 800 euros pour une personne seule, 1000 pour un chef de famille) et ne sont pas punis pour des petits délits (vols et légères agressions sont rarement punis), voilà ce qui vient de se passer en France:

    Un jeune homme de 18 ans a été condamné à 2 mois de prison pour être entré par effraction dans une maison et avoir volé de la nourriture.
    Alors qu'il aurait pu voler des objets de valeur, il n'a fait que voler du riz, des pâtes et une boite de sardines.
    C'est en fait un SDF qui a volé par nécessité car il avait faim.

    D'autres exemples de cette justice qui n'en a que le nom?

    L'année passée, Ehsan Abdulaziz, un millionaire saoudien, était accusé de viol sur une jeune fille de tout juste 18 ans. Son explication? Il a trébuché a accidentellement pénétré la jeune fille.
    L'explication est retenue et le saoudien sera relâché alors que son ADN a été retrouvé sur les sous vêtements de la jeune fille.
    En plus de créer des injustices, la justice est maintenant corrompue!

    En Belgique, la polygamie est interdite et punie de 5 à 10 ans de prison.
    Pourtant, l'Office National des Pension admet qu'elle verse des pensions à 475 veuves (qui vivent en grande majorité à l'étranger, comme par hasard) de 235 défunts.
    Au lieu de couper les vivres, non, l'Etat (donc nous) doit continuer à payer ces pensions illégales

    La Belgique a déjà payé près de 80.000 euros au terroriste (et ancien footballer) Nizar Trabelsi.
    La Cour Européenne des Droits de l'Homme a estimé qu'il y a eu un préjudice car la Belgique a livré le terroriste (qui prévoyait plusieurs attentats en France et en Belgique) aux USA, où la réduction de peine n'existe pas.

    En Octobre dernier, il était estimé que 200 djihadistes belges touchaient encore leurs allocations alors qu'ils étaient en train de combattre en Syrie.

    Saviez vous que des personnes n'ayant jamais mis les pieds en France/Belgique touchent une pension payée par la France/Belgique, chez eux?
    Il s'agit en fait des enfants et petits enfants de travailleurs français/belges qui sont repartis vivre dans leur pays d'origine une fois pensionné. Bien entendu, à la mort de ce brave travailleur, la famille ne déclare pas le décès et continue à toucher sa pension.
    Voilà comment nos pays paient une "allocation" à des familles qui n'ont jamais mis les pieds chez nous.

    Ne vous êtes vous jamais demandé comment Mohammed, 20-30 ans, sans travail, issu d'une famille pauvre,... peut se permettre de rouler en BMW? Un peu cliché vous direz, mais pas tant que ça. Les quelques cas débusqués correspondent bizarrement bien à la description.
    Il triche bien entendu! Il s'inscrit à plusieurs centres d'aide sociale et touche un salaire mirobolant, parfois plusieurs milliers d'euros par mois.
    Pour couronner le tout, la loi les protège s'ils se font attraper: ils ne travaillent pas, donc la justice ne peut pas reprendre ce qu'ils ont volé.

    Iliass Khayari est un jeune belge parti se battre en Syrie. Une fois de retour en Belgique, il est condamné à 5 ans de prison. Il a avoué avoir décapité une personne en Syrie mais qu'en sera t-il jusqu'au moment de la condamnation définitive? Il est libre. Il se balade actuellement librement dans Bruxelles.
    Probablement qu'il s'éclipsera avant sa condamnation définitive (France, Syrie,...) ou planifiera un attentat

    En parlant d'attentat, connaissez vous l'histoire des frères El Bakraoui? Avant d'être les terroristes s'étant fait exploser à Bruxelles, l'un a fait 4 ans de prison pour avoir tiré à l'arme lourde sur des policiers au cours d'un braquage. Son frère aussi fera de la prison pour car jacking et possession d'armes lourdes.
    Ces deux personnes à risque ont été radicalisées en prison et une fois sortis, ils ont pu commettre ces attentats.
    4 ans de prison seulement pour braquage et tirs à l'arme lourde sur des policiers? Aucune surveillance en prison ni à la sortie?

    Après les agressions du nouvel an à Cologne, des policiers allemands témoignent: ils n'ont pas le droit d'arrêter les "réfugiés" sauf pour des faits gravissimes.
    Donc seuls les meurtriers et les violeurs sont arrêtés, ceux qui sont coupables de violence, attouchements, vols, dégradations,... sont protégés et ne peuvent pas être arrêtés.

    Encore l'Allemagne, avec cet humoriste qui a littéralement été livré à la Turquie et son dictateur/génocidaire de président, Erdogan, pour avoir osé insulter le président turc.
    Il n'y a même pas eu d'enquête pour savoir si les insultes en étaient vraiment ou si c'était une dénonciation.

    Vous souvenez vous de cette marque et la viande de cheval qui avait fait un scandale en France?
    Et bien le halal, qui pourtant constitue un risque sanitaire bien plus important (e.coli, voir le dossier sur le halal), ne pose apparemment pas de souci: étant moins cher à produire, le halal se retrouve là où il ne devrait pas l'être: dans les assiettes des non musulmans. Que ce soit dans les cantines d'écoles, au supermarché (les surplus sont vendus sans précision quant à l'origine de la viande) ou même dans certains fastfood (en France, les Quick passent au halal, quid de la Belgique?)

    J'oublie certainement beaucoup de cas, n'hésitez pas à m'en faire part si vous avez des idées.

    Sources:
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/lot/cahors/il-vole-du-riz-et-des-pates-parce-qu-il-avait-faim-2-mois-de-prison-ferme-996619.html
    http://www.metronews.fr/info/londres-un-saoudien-accuse-de-viol-convainc-les-juges-qu-il-a-penetre-la-jeune-femme-par-accident/molp!U0a6SiVwup2g/
    http://www.lalibre.be/actu/international/acquitte-d-un-viol-sur-une-jeune-femme-un-millionnaire-saoudien-avait-affirme-avoir-trebuche-56726f273570ed38949ed16d
    http://www.sudinfo.be/972410/article/2014-03-28/l-office-national-des-pensions-reconnait-la-polygamie-dans-notre-pays
    http://www.sudinfo.be/1570716/article/2016-05-12/l-etat-belge-a-deja-verse-plus-de-78000-euros-au-terroriste-nizar-trabelsi
    http://www.rtl.be/info/belgique/societe/plus-de-200-djihadistes-belges-touchent-des-allocations-sociales-pendant-qu-ils-combattent-en-syrie-765438.aspx
    http://www.lalibre.be/actu/belgique/un-terroriste-avoue-une-decapitation-mais-reste-en-liberte-a-bruxelles-son-avocate-reagit-57304feb35702a22d73027ff
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2582278/2016/01/12/Un-policier-brise-le-silence-Nous-ne-pouvons-m-ecirc-me-pas-arr-ecirc-ter-un-migrant.dhtml

    Catégories : Justice, Réflexion Pin it!