guerre

  • Islam: religion de paix ou de guerre? Quelques citations

    "L'islam est une religion de paix": voilà un mensonge proféré par nos gouvernements et par les médias.

    Alors que des apostats se font tuer au nom de l'islam, que des homosexuels sont battus, des femmes coupables d'adultère sont lapidées, des terroristes se font exploser au milieu d'une foule,...
    Alors que l'état islamique revendique un bon nombre de ces attaques et les justifie en citant le coran
    Alors que leur prophète propageait ses idées par le sabre et non par les mots et qu'il encourageait les martyrs (qu'on appelle aujourd'hui "terroristes")

    Nos gouvernements et nos médias profèrent ce mensonge: "ce n'est pas ça l'islam, l'islam est une religion de paix".
    Sur quoi se basent-ils pour dire ça? Je me le demande. Pas sur le coran en tout cas, car ça, l'état islamique le fait déjà.

    Voilà quelques citations qui permettront de se faire une idée plus précise sur ce qu'est l'islam tout en se détachant du discours mensonger et dangereux de nos gouvernements et des médias.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------

    « Je n’ai rien contre l’Islam, parce que cette religion se charge elle-même d’instruire les hommes, en leur promettant le ciel s’ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille: bref, c’est une religion très pratique et séduisante pour un soldat. »
    Heinrich Himmler – Reichführer SS (1900-1945)
     
    « Les nazis sont les meilleurs amis de l’islam. »
    Le grand Mufti de Jérusalem en 1943

    « La religion d’Hitler est la plus proche qui soit de l’islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à goûter le plaisir. Comme l’islamisme, elle prêche la vertu de l’épée. »
    Carl-Gustav Jung (1875-1961)

    « Je fus impressionné par la parenté du national-socialisme avec l’islam et cette impression n’a fait que se préciser et s’affermir depuis. »
    Hermann von Keyserling (1880-1946)
     
    « […] quand Mahomet promet aux siens un paradis tapissé, paré d’or et de pierrerie, peuplé de garçes d’excellente beauté, de vins et de vivres singuliers, je vois bien que ce sont des moqueurs qui se plient à notre bêtise pour nous emmiéler et attirer par ces opinons et espérances, convenables à notre mortel appétit. »
    Montaigne (1533-1592) : Essais, II, xii, page 518
     
    « L’islam! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de Satan dans tout l’univers. »
    Bossuet (1627-1704)
     
    « C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée. »
    « La religion des Guèbres (Zoroastriens) rendit autrefois le royaume de Perse florissant ; elle corrigea les mauvais effets du despotisme : la religion mahométane détruit aujourd’hui ce même empire. »
    « Pendant que les princes mahométans donnent sans cesse la mort ou la reçoivent, la religion, chez les chrétiens, rend les princes moins timides, et par conséquent moins cruels. […] Sur le caractère de la religion chrétienne et celui de la mahométane, on doit, sans autre examen, embrasser l’une et rejeter l’autre : car il nous est bien plus évident qu’une religion doit adoucir les mœurs des hommes, qu’il ne l’est qu’une religion soit vraie. C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée. […] La religion des Guèbres rendit autrefois le royaume de Perse florissant ; elle corrigea les mauvais effets du despotisme : la religion mahométane détruit aujourd’hui ce même empire. »
    Montesquieu (1689-1755) : De l’Esprit des lois, 1748, livre XXIV, chapitres 3, 4 et 11.
     
    « Mahomet le fanatique, le cruel, le fourbe, et, à la honte des hommes, le grand, qui de garçon marchand devient prophète, législateur et monarque. »
    « Il est à croire que Mahomet, comme tous les enthousiastes, violemment frappé de ses idées, les débita d’abord de bonne foi, les fortifia par des rêveries, se trompa lui-même en trompant les autres, et appuya enfin, par des fourberies nécessaires, une doctrine qu’il croyait bonne. »
    Voltaire (1694-1778)
     
    « Mahomet, simple courtier d’Arabie, sans lettres, sans éducation, et dupe lui-même en partie du fanatisme qu’il inspirait, avait été forcé, pour composer le médiocre et ridicule ouvrage nommé al-koran, d’avoir recours à quelques moines grecs. Or, comment, dans un tel homme, ne pas reconnaître l’ouvrage du hasard qui le place dans le temps et les circonstances où devait s’opérer la révolution à laquelle cet homme hardi ne fit guère que prêter son nom ? » 
    Claude Adrien Helvétius (1715-1771)
     
    « Les imams et les muphtis de toutes les sectes me paraissent plus faits qu’on ne croit pour s’entendre; leur but commun est de subjuguer, par la superstition, la pauvre espèce humaine. »
    D’Alembert (1717-1783)
     
    « La religion de Mahomet, la plus simple dans ses dogmes, (…) semble condamner à un esclavage éternel, à une incurable stupidité, toute cette vaste portion de la terre où elle a étendu son empire »
    Condorcet (1743-1794)

    « Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. »
    Chateaubriand (1768-1848) 
     
    « Le plus grand mérite pourtant est de mourir pour la foi, et celui qui meurt pour elle en bataille, est sûr d’entrer au paradis. »
    Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1770-1831)
     
    « Le Coran, ce méchant livre, a suffi pour fonder une grande religion, satisfaire pendant 1200 ans le besoin métaphysique de plusieurs millions d’hommes ; il a donné un fondement à leur morale, leur a inspiré un singulier mépris de la mort et un enthousiasme capable d’affronter des guerres sanglantes, et d’entreprendre les plus vastes conquêtes. Or nous y trouvons la plus triste et la plus pauvre forme du théisme.(.) je n’ai pu y découvrir une seule idée un peu profonde. »
    Arthur Schopenhauer (1788 -1860)
     
    « Si l’on préfère la vie à la mort on doit préférer la civilisation à la barbarie. L’islamisme est le culte le plus immobile et le plus obstiné, il faut bien que les peuples qui le professent périssent s’ils ne changent de culte. » Alfred de Vigny (1797-1863)
     
    « L’islam, c’est la polygamie, la séquestration des femmes, l’absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cour du côté de l’intérieur de la famille. »
    « J’ai beaucoup étudié le Coran (…) Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu’il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd’hui si visible du monde musulman (…) je la regarde comme une décadence plutôt que comme un progrès. »
    Alexis de Tocqueville (1805-1859) 
     
    « Celui qui prétend être le prophète d’Allah devrait avoir des lettres de créances, c’est-à-dire la prophétie, les miracles et l’intégrité de l’ensemble de sa vie. Rien de tout cela ne se trouve chez Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu. »
    Monseigneur Louis Pavy – Évêque d’Alger / 1805-1866
     
    « Je demande, au nom de l’humanité, à ce qu’on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu’on détruise la Mecque, et que l’on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme. »
    Gustave Flaubert / 1821-1880
     
    « L’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu’il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit. »
    « Mahomet nous apparaît comme un homme doux, sensible, fidèle, exempt de haine (…) Rien de moins ressemblant à cet ambitieux machiavélique et sans cour. »
    « Toute sa conduite dément le caractère entreprenant, audacieux, qu’on est convenu de lui attribuer. Il se montre habituellement faible, irrésolu, peu sûr de lui-même. M. Weil va jusqu’à le traiter de poltron ; il est certain qu’en général il avançait timidement et résistait presque toujours à l’entraînement de ceux qui l’accompagnaient. Ses précautions dans les batailles étaient peu dignes d’un prophète. »
    « Le plus mauvais état social, à ce point de vue, c’est l’état théocratique, comme l’islamisme et l’ancien Etat pontifical, où le dogme règne directement d’une manière absolue. »
    « L’islamisme ne peut exister que comme religion officielle; quand on le réduira à l’état de religion libre et individuelle, il périra. L’islamisme n’est pas seulement une religion d’État, (…) c’est la religion excluant l’État… »
    « Là est la guerre éternelle, la guerre qui ne cessera que quand le dernier fils d’Ismaël sera mort de misère ou aura été relégué par la terreur au fond du désert. L’Islam est la plus complète négation de l’Europe; l’Islam est le fanatisme »
    « L’Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile; c’est l’épouvantable simplicité de l’esprit sémitique, rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à toute recherche rationnelle, pour le mettre en face d’une éternelle tautologie : Dieu est Dieu… »
    Joseph Ernest Renan / 1823-1892
     
    « Du fond de son tombeau, l’ombre du prophète règne en souveraine sur ces millions de croyants qui peuplent l’Afrique et l’Asie, du Maroc jusqu’à la Chine, de la Méditerranée à l’Equateur. »
    Gustave Le Bon / 1841-1931
     
    « Des musulmans peuvent-ils être vraiment Français ? (…) d’une manière générale, non (…) Dans cette foi le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non-musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s’il est soumis à une nation non-musulmane, c’est une épreuve passagère ; sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l’engage à subir avec calme son épreuve. »
    Charles de Foucauld / 1858-1916
     
    « C’est au nom de Dieu qu’on se battra. Et comment en serait-il autrement, du moment que chaque religion prétend au monopole de la vérité révélée ? C’est ainsi que les religions, chacune prétendant unir tous les hommes, les divisent. Chacune prétend être la seule à posséder la Vérité. La raison est commune à tous les hommes, et s’oppose à la religion, aux religions. »
    André Gide / 1869-1951
     
    « L’influence de cette religion paralyse le développement social de ses fidèles (…) Il n’existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde (…) Si la Chrétienté n’était protégée par les bras puissants de la Science, la civilisation de l’Europe moderne pourrait tomber, comme tomba celle de la Rome antique. »
    Winston Churchill / 1874-1965
     
    « Mais pourquoi nos femmes s’affublent-elles encore d’un voile pour se masquer le visage, et se détournent-elles à la vue d’un homme ? Cela est-il digne d’un peuple civilisé ? Camarades, nos femmes ne sont-elles pas des êtres humains, doués de raison comme nous ? Qu’elles montrent leur face sans crainte, et que leurs yeux n’aient pas peur de regarder le monde ! Une nation avide de progrès ne saurait ignorer la moitié de son peuple ! »
    « Vous venez me parler des avantages que nous a valu notre conversion à l’Islam, et moi je vous dis : regardez ce qu’elle nous a coutée ! »
    « L’islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. »
    Mustapha Kémal Atatürk / Premier président de la république turque 1881-1938
     
    « Les musulmans ne sont pas français, ceux qui prônent l’intégration, ont une cervelle de colibri. »
    Charles de Gaulle / 1890-1970
     
    « Les tentatives pour islamiser les pays occidentaux ne doivent pas être dissimulées. La menace que cela fait peser sur l’identité de l’Europe ne devrait pas être ignorée sous prétexte de respect mal placé. »
    Gänswein George / secrétaire particulier de Benoit XVI
     
    « Des millions d’hommes quitterons l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Ils n’iront pas en tant qu’amis. Ils iront pour le conquérir, et ils le feront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre fécond de nos femmes qui nous donnera la victoire. »
    Houari Boumedienne – Conférence islamique de 1974
     
    « Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats. »
    Erdogan – Premier Ministre de Turquie
     
    « C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sousestimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine.
    Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. A l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam.
    En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile. Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’Etat.
    Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe. Quand je dis «musulmane» je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet.
    Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps. Actuellement, il est trop tard ! Les «misérables» ont d’ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale.
    Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race.
    L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution. »
    André Malraux, 3 juin 1956

    -------------------------------------------------------------------------------------------------

    Sources:
    citations publiées ici: http://atheisme.free.fr/Contributions/Citations_islam.htm
    et reprises en partie ici: http://www.dreuz.info/2016/07/27/de-bossuet-a-voltaire-de-hegel-a-tocqueville-et-de-gide-a-malraux-pensees-des-classiques-sur-lislam-alors-que-lislamophobie-est-sur-la-sellette/
    Catégories : Réflexion Pin it!
  • Attentats de Paris : ce que les médias vous cachent déjà

    Paris, attentats

    Les médias parlent de terreur mais ils omettent de dire quelle est sa source : le Coran. Ils ne vous diront pas dans quelles mosquées de l’UOIF ces terroristes priaient, quels sermons de quels imams ils écoutaient.

    Les médias rapportent que François Hollande a déclaré que les attentats de vendredi sont un acte de guerre. Ils se gardent bien de développer. Faisons-le : cela veut dire que les guerriers sont sur le sol français. Cela veut dire que les guerriers sont français. Cela veut dire que c’est une guerre civile, déclenchée par l'État islamique (il vient de revendiquer les attentats, voir la revendication ci-dessous) sur le sol français où ils ont des combattants entraînés, qu’ils soient revenus du front syrien, irakien, ou arrivés parmi les réfugiés.

    Les médias disent que le couvre-feu a été décrété à Paris. Ils évitent de rappeler que la dernière fois que cela s’est produit, c’était face aux nazis pour que vous n’associez pas nazi à islam, alors que vous devriez clairement le faire.

    Communiqué, Paris, Attaque, France

    Les médias affirment que le Bataclan était une prise d’otages. Ils mentent

    Les médias affirment que le Bataclan était une prise d’otages. Ils mentent. L'État islamique ne prend pas d’otages, il les brûle vifs, les décapite, les réduit à l’esclavage. Les preneurs d’otages sont des gens qui réclament des choses, de l’argent, la libération de combattants, ils ont des demandes. Les « preneurs d’otages » du Bataclan n’avaient aucune demande. Des spectateurs ont tenté de négocier avec eux, ils n’avaient rien à négocier, ne demandaient rien. Il s’agissait non d’une prise d’otages, mais d’un acte terroriste destiné à tuer le plus possible des 1500 spectateurs.

    Ces attentats n’étaient rien de plus qu’une répétition pour étudier le terrain et les réactions françaises

    Les médias veulent que vous pensiez qu’une pareille attaque ne se reproduira plus. Ils ne vous disent pas que ces attentats n’étaient rien de plus qu’une répétition, pour l'État islamique. Ces attentats étaient destinés à être analysés par les stratèges de l’État islamique, afin de comprendre comment les Français réagissent, quels sont leurs points faibles et leurs points forts, afin que la prochaine attaque soit plus sanglante, plus mortelle, plus destructrice encore.

    Les médias indiquent que François Hollande a fermé les frontières. Cela veut dire quoi ? Nous avons laissé entrer trop de terroristes, nous n’en voulons plus ? 

    Les médias indiquent que François Hollande a fermé les frontières. Cela veut dire quoi ? Nous avons laissé entrer trop de terroristes, nous n’en voulons plus ? Aucun journaliste ne vous dit pourquoi Hollande a fermé les frontières. Pourquoi les fermer puisque depuis 2 mois les migrants et réfugiés sont présentés comme des innocentes victimes à qui une main humanitaire doit être tendue, voire même des médecins et diplômés qui sont une chance pour la France ?

    La réalité est que le gouvernement sait que des djihadistes infiltrent les flots de migrants.

    L’avouer est impensable : ce serait avouer qu’il ne contrôle pas la situation, qu’il ne sait pas qui sont les terroristes et qui sont les réfugiés. Ce serait avouer que des centaines, des milliers, sont déjà là.

    Mais posons-nous la question : sans ces horribles attentats, les frontières seraient donc restées ouvertes ? Ceux que la France veut maintenant bloquer seraient donc entrés…

    Pourquoi le couvre feu ? Les médias ont-ils indiqué que la police se rend chez les musulmans soupçonnés d’affinités avec l’islam radical, et confisquent les armes qu’ils découvrent ? Faire cela maintenant au lieu d’hier a coûté la vie à 160 personnes, fait 200 blessés. Voilà pourquoi les médias restent discrets sur la question.

    Les médias ont rapporté que deux explosions suicides se sont produites à l’extérieur du stade où se trouvait François Hollande. Ils n’ont pas cité les analyses des services de renseignements, qui pensent qu’il s’agissait d’une diversion pour faire sortir le président du stade et le faire assassiner, projet qui a avorté pour une raison pour l’instant inconnue.

    Les médias ont-ils révélé que la police recherche les têtes pensantes derrière cette attaque ?

    Ont-ils expliqué que l’État islamique a commis cet attentat en partie pour faire sa publicité et éliminer le rival al Qaïda ? Ont-ils dit que l’État islamique regarde les émissions de télévision française, voit les médias affirmer que l’islam est une religion de paix, que les mises en garde de l’extrême droite sur le danger islamique sont du populisme, et qu’il ne faut surtout rien faire contre ces braves salafistes qui ne sont là que pour rapporter un message d’amour. Ils ont compris la faiblesse de l’occident, ont compris qu’il est passif, qu’il ne réagira pas, alors ils frappent les plus faibles, les plus faciles à atteindre, ceux qui refusent d’affronter la réalité et se cachent la tête dans le sable politiquement correct.

    Les terroristes étaient 8. 7 d’entre eux se sont fait exploser. Cela, les médias l’ont publié. Ils sont restés très discrets en revanche sur les liens entre ces attentats et celui contre l’avion russe qui a fait 224 morts il y a 15 jours en Egypte. Ils ont caché que dans les deux cas, c’est l’économie du tourisme qui est visé, Paris étant la ville la plus visitée au monde par les touristes et l’Egypte vivant du tourisme. Pourquoi ? Pour minimiser le niveau d’organisation et d’expertise, de préparation et surtout des réseaux que l’État islamique a créé.

    Les terroristes étaient 8 oui. Mais combien de personnes ont assisté à la logistique ? La fourniture de l’armement, des munitions, les artificiers pour la préparation des ceintures d’explosif, les planques, les moyens de transport, la surveillance, les repérages, les communications. Rien de tout cela n’a été détecté par la DGSI ! Des dizaines de terroristes, vivant sur le sol français, de nationalité française pour certains, ont participé à ces attentats sans soulever le moindre soupçon. Comment les services de renseignement français ont-ils pu à ce point, et une nouvelle fois, faillir ?

    Screen-Shot-2015-11-14-at-12.50.42-500x423.png

    Comme le cheval de Troie, l’ennemi est sur place. Votre ennemi, votre bourreau de demain. Dans les banlieues, hier soir, on faisait la fête. À Calais, les migrants au lieu de partager la peine de leurs hôtes français se réjouissaient et hurlaient de joie dans les rues.

    Enfin, si les responsables des attentats sont bien l'État islamique, les médias ne vous diront pas que cela représente pour eux une immense publicité positive, c’est-à-dire des vagues de recrutements spontanées, des dons supplémentaires de riches arabes, certains qui possèdent des hôtels et ont investis leurs capitaux en France…

    Pour terminer, les victimes de ces attentats sont les nouvelles victimes du pacifisme. L’histoire n’enseigne jamais rien à ceux qui prônent l’apaisement face aux barbares : l’apaisement envoie toujours un signe de faiblesse qui encourage les tueurs.

    Disons encore que de nombreux musulmans ont été victimes de ces attentats. Dire qu’ils sont l’islam est un mensonge qui coûtera beaucoup d’autres vies car c’est pointer le doigt dans la mauvaise direction. Le vrai islam est celui qui a tué. Le faux islam est celui des musulmans qui ne respectent pas la lettre du Coran, qui préfèrent suivre les lois démocratiques plutôt que la charia, et ceux-là méritent notre respect car s’ils tombent entre les mains des vrais musulmans, le Coran leur donne l’ordre de les tuer.

    Disons enfin que sur les forums, des messages de l'État islamique expliquent qu’ils espèrent que les « infidèles » vont s’en prendre aux musulmans de France, ceux qui sont modérés à nos yeux, mais apostats aux leurs, et les forcer à choisir leur camp : soit l’occident, soit l’islam, dans l’espoir de pousser les mauvais musulmans vers l’islam du djihad.

    © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

     

    Phoenix Boréal

     

    =============================================================================================

     

    Source

     

    Site internet

     

    - Grumberg Jean-Patrick. Attentats de Paris : ce que les médias de Paris vous cachent déjà [En ligne]

    <http://www.dreuz.info/2015/11/14/attentats-de-paris-ce-que-les-medias-vous-cachent-deja/> (Consulté le 15/11/2015)

  • Noël sous attaque : une école abandonne Noël pour apaiser les musulmans

    "Mon fils n'est pas un citoyen de seconde zone - respectez ses fêtes musulmanes"

    « Mon fils n’est pas un citoyen de seconde zone – respectez ses fêtes musulmanes »

    La guerre des Musulmans contre Noël et les autres religions est globale. On la retrouve identique à Saint Denis, à Jérusalem, à Londres et à Montgomery dans le Maryland.

     

    L’école Montgomery a décidé mardi de devenir « religieusement neutre » et d’éliminer toute référence entre autres à Noël en réponse aux critiques de familles musulmanes qui se disent choquées.

    Mais la décision de l’école a rendu les Musulmans encore plus furieux : une des activistes, Zainab Chaudry, a déclaré que l’école les fait passer pour ceux qui ont volé Noël parce qu’ils ne veulent pas traiter les Musulmans à égalité avec les autres religions.

    “Ils préfèrent supprimer les fêtes catholiques et les fêtes juives du calendrier plutôt qu’ajouter les fêtes musulmanes,” a déclaré Chaudry.

    Mardi, la direction de l’école Montgomery a ainsi décidé, après un vote, de supprimer les désignations religieuses des vacances après que les musulmans se soient plaints que l’école respecte Noël, Pâques, Yom Kippour et le nouvel an juif, mais ne propose pas de vacances lors des fêtes de l’islam.

     

    Fox News: “c’est un nouveau champ de bataille dans la guerre contre Noël”

     

    Sur la radio de Fox New – nous sommes aux Etats Unis, pays de la liberté d’expression que Fox News n’oublie jamais d’utiliser, le journaliste Todd Starnes accuse et dit que « l’école a laissé tomber Noël pour apaiser les musulmans ».

    Il a ajouté qu’il s’agit d’ “un nouveau champ de bataille dans la guerre contre Noël” et une “mauvaise nouvelle pour les juifs et les chrétiens d’ici.”

    La décision de l’école a suivi la demande de familles musulmanes qui réclamaient que la fête islamique Eid Al Ahda soit reconnue au même titre que les fêtes juives. En réponse, le directeur Joshua Starr recommanda que la direction de l’école supprime les noms des fêtes juives du calendrier 2015-2016, même si l’école serait fermée durant les deux fêtes juives principales Yom Kippour et le nouvel an juif, du fait qu’un nombre important d’élèves et de professeurs sont absents.

    Nouvel an chinois

    Les écoles publiques situées dans les quartiers à majorité chinoises ont, dans plusieurs états, l’autorisation de fermer pour le nouvel an chinois ou d’autres fêtes religieuses, si une majorité d’élèves manquent ces jours là.

    La décision finale revient toujours à la direction de chaque école, qui est autorisée à fermer pour le nouvel an chinois ou pour d’autres fêtes religieuses « si une proportion considérable d’élèves ne viendra pas en cours, ce qui constituerait un gaspillage inutile des ressources ».

     

    Jamais aucun asiatique n’a exigé le retrait du calendrier scolaire des fêtes chrétiennes et juives

     

    Le sénateur démocrate de l’Etat de New York, Daniel Squadron, a récemment adopté cette mesure, et a déclaré que dans les quartiers asiatiques comme Chinatown à Manhattan et Flushing dans le Queens, le taux d’abstention pendant le nouvel an lunaire atteint 60%.

    cair-muslim-holiday-school

    Reste que jamais aucun asiatique n’a exigé le retrait du calendrier scolaire des fêtes chrétiennes et juives. Seuls les musulmans tentent – dans le monde occidental – de faire reculer les autres religions et de faire avancer l’islam. Hasard ou coïncidence, le coran donne l’ordre impératif à chaque musulman d’établir l’islam sur l’ensemble de la terre.

     

    © Hervé Roubaix pour Dreuz.info

     

    Phœnix Boréal

    =============================================================================================

     

    Source

     

    Site internet

     

    - ROUBAIX Hervé. Noël sous attaque : une école abandonne Noël pour apaiser les Musulmans [En ligne]

    <http://www.dreuz.info/2014/11/noel-sous-attaque-une-ecole-abandonne-noel-pour-apaiser-les-musulmans> (Consulté le 26/12/2014)