françois hollande

  • Attentats de Paris : ce que les médias vous cachent déjà

    Paris, attentats

    Les médias parlent de terreur mais ils omettent de dire quelle est sa source : le Coran. Ils ne vous diront pas dans quelles mosquées de l’UOIF ces terroristes priaient, quels sermons de quels imams ils écoutaient.

    Les médias rapportent que François Hollande a déclaré que les attentats de vendredi sont un acte de guerre. Ils se gardent bien de développer. Faisons-le : cela veut dire que les guerriers sont sur le sol français. Cela veut dire que les guerriers sont français. Cela veut dire que c’est une guerre civile, déclenchée par l'État islamique (il vient de revendiquer les attentats, voir la revendication ci-dessous) sur le sol français où ils ont des combattants entraînés, qu’ils soient revenus du front syrien, irakien, ou arrivés parmi les réfugiés.

    Les médias disent que le couvre-feu a été décrété à Paris. Ils évitent de rappeler que la dernière fois que cela s’est produit, c’était face aux nazis pour que vous n’associez pas nazi à islam, alors que vous devriez clairement le faire.

    Communiqué, Paris, Attaque, France

    Les médias affirment que le Bataclan était une prise d’otages. Ils mentent

    Les médias affirment que le Bataclan était une prise d’otages. Ils mentent. L'État islamique ne prend pas d’otages, il les brûle vifs, les décapite, les réduit à l’esclavage. Les preneurs d’otages sont des gens qui réclament des choses, de l’argent, la libération de combattants, ils ont des demandes. Les « preneurs d’otages » du Bataclan n’avaient aucune demande. Des spectateurs ont tenté de négocier avec eux, ils n’avaient rien à négocier, ne demandaient rien. Il s’agissait non d’une prise d’otages, mais d’un acte terroriste destiné à tuer le plus possible des 1500 spectateurs.

    Ces attentats n’étaient rien de plus qu’une répétition pour étudier le terrain et les réactions françaises

    Les médias veulent que vous pensiez qu’une pareille attaque ne se reproduira plus. Ils ne vous disent pas que ces attentats n’étaient rien de plus qu’une répétition, pour l'État islamique. Ces attentats étaient destinés à être analysés par les stratèges de l’État islamique, afin de comprendre comment les Français réagissent, quels sont leurs points faibles et leurs points forts, afin que la prochaine attaque soit plus sanglante, plus mortelle, plus destructrice encore.

    Les médias indiquent que François Hollande a fermé les frontières. Cela veut dire quoi ? Nous avons laissé entrer trop de terroristes, nous n’en voulons plus ? 

    Les médias indiquent que François Hollande a fermé les frontières. Cela veut dire quoi ? Nous avons laissé entrer trop de terroristes, nous n’en voulons plus ? Aucun journaliste ne vous dit pourquoi Hollande a fermé les frontières. Pourquoi les fermer puisque depuis 2 mois les migrants et réfugiés sont présentés comme des innocentes victimes à qui une main humanitaire doit être tendue, voire même des médecins et diplômés qui sont une chance pour la France ?

    La réalité est que le gouvernement sait que des djihadistes infiltrent les flots de migrants.

    L’avouer est impensable : ce serait avouer qu’il ne contrôle pas la situation, qu’il ne sait pas qui sont les terroristes et qui sont les réfugiés. Ce serait avouer que des centaines, des milliers, sont déjà là.

    Mais posons-nous la question : sans ces horribles attentats, les frontières seraient donc restées ouvertes ? Ceux que la France veut maintenant bloquer seraient donc entrés…

    Pourquoi le couvre feu ? Les médias ont-ils indiqué que la police se rend chez les musulmans soupçonnés d’affinités avec l’islam radical, et confisquent les armes qu’ils découvrent ? Faire cela maintenant au lieu d’hier a coûté la vie à 160 personnes, fait 200 blessés. Voilà pourquoi les médias restent discrets sur la question.

    Les médias ont rapporté que deux explosions suicides se sont produites à l’extérieur du stade où se trouvait François Hollande. Ils n’ont pas cité les analyses des services de renseignements, qui pensent qu’il s’agissait d’une diversion pour faire sortir le président du stade et le faire assassiner, projet qui a avorté pour une raison pour l’instant inconnue.

    Les médias ont-ils révélé que la police recherche les têtes pensantes derrière cette attaque ?

    Ont-ils expliqué que l’État islamique a commis cet attentat en partie pour faire sa publicité et éliminer le rival al Qaïda ? Ont-ils dit que l’État islamique regarde les émissions de télévision française, voit les médias affirmer que l’islam est une religion de paix, que les mises en garde de l’extrême droite sur le danger islamique sont du populisme, et qu’il ne faut surtout rien faire contre ces braves salafistes qui ne sont là que pour rapporter un message d’amour. Ils ont compris la faiblesse de l’occident, ont compris qu’il est passif, qu’il ne réagira pas, alors ils frappent les plus faibles, les plus faciles à atteindre, ceux qui refusent d’affronter la réalité et se cachent la tête dans le sable politiquement correct.

    Les terroristes étaient 8. 7 d’entre eux se sont fait exploser. Cela, les médias l’ont publié. Ils sont restés très discrets en revanche sur les liens entre ces attentats et celui contre l’avion russe qui a fait 224 morts il y a 15 jours en Egypte. Ils ont caché que dans les deux cas, c’est l’économie du tourisme qui est visé, Paris étant la ville la plus visitée au monde par les touristes et l’Egypte vivant du tourisme. Pourquoi ? Pour minimiser le niveau d’organisation et d’expertise, de préparation et surtout des réseaux que l’État islamique a créé.

    Les terroristes étaient 8 oui. Mais combien de personnes ont assisté à la logistique ? La fourniture de l’armement, des munitions, les artificiers pour la préparation des ceintures d’explosif, les planques, les moyens de transport, la surveillance, les repérages, les communications. Rien de tout cela n’a été détecté par la DGSI ! Des dizaines de terroristes, vivant sur le sol français, de nationalité française pour certains, ont participé à ces attentats sans soulever le moindre soupçon. Comment les services de renseignement français ont-ils pu à ce point, et une nouvelle fois, faillir ?

    Screen-Shot-2015-11-14-at-12.50.42-500x423.png

    Comme le cheval de Troie, l’ennemi est sur place. Votre ennemi, votre bourreau de demain. Dans les banlieues, hier soir, on faisait la fête. À Calais, les migrants au lieu de partager la peine de leurs hôtes français se réjouissaient et hurlaient de joie dans les rues.

    Enfin, si les responsables des attentats sont bien l'État islamique, les médias ne vous diront pas que cela représente pour eux une immense publicité positive, c’est-à-dire des vagues de recrutements spontanées, des dons supplémentaires de riches arabes, certains qui possèdent des hôtels et ont investis leurs capitaux en France…

    Pour terminer, les victimes de ces attentats sont les nouvelles victimes du pacifisme. L’histoire n’enseigne jamais rien à ceux qui prônent l’apaisement face aux barbares : l’apaisement envoie toujours un signe de faiblesse qui encourage les tueurs.

    Disons encore que de nombreux musulmans ont été victimes de ces attentats. Dire qu’ils sont l’islam est un mensonge qui coûtera beaucoup d’autres vies car c’est pointer le doigt dans la mauvaise direction. Le vrai islam est celui qui a tué. Le faux islam est celui des musulmans qui ne respectent pas la lettre du Coran, qui préfèrent suivre les lois démocratiques plutôt que la charia, et ceux-là méritent notre respect car s’ils tombent entre les mains des vrais musulmans, le Coran leur donne l’ordre de les tuer.

    Disons enfin que sur les forums, des messages de l'État islamique expliquent qu’ils espèrent que les « infidèles » vont s’en prendre aux musulmans de France, ceux qui sont modérés à nos yeux, mais apostats aux leurs, et les forcer à choisir leur camp : soit l’occident, soit l’islam, dans l’espoir de pousser les mauvais musulmans vers l’islam du djihad.

    © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

     

    Phoenix Boréal

     

    =============================================================================================

     

    Source

     

    Site internet

     

    - Grumberg Jean-Patrick. Attentats de Paris : ce que les médias de Paris vous cachent déjà [En ligne]

    <http://www.dreuz.info/2015/11/14/attentats-de-paris-ce-que-les-medias-vous-cachent-deja/> (Consulté le 15/11/2015)

  • Charlie Hebdo : la théorie (islamisante) du complot

    Prestement après l'annonce d'une fusillade à l'entour et au cœur des locaux de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo ce 7 janvier 2015, des théories du complot ont sporadiquement fusé de toutes parts au sein des réseaux sociaux.

     

    Journalistes prompts et informés

    La présence extrêmement rapide de journalistes sur les lieux du crime et le port d'un gilet pare-balles témoigneraient en faveur de l’existence d’instructions préalables fournies en connaissance de cause en lien avec l’attaque qui était sur le point de se produire.

    Screenshot 2015-01-10 at 01.11.14.png

    Ces journalistes précisément travaillent pour le compte de l’agence Premières Lignes, ils sont voisins de pallier des feus dessinateurs de Charlie Hebdo. Ils se sont réfugiés sur le toit de l’immeuble lors de l’assaut et sont ainsi parvenu à fournir au monde des images de la fuite des agresseurs.

    Screenshot 2015-01-12 at 04.17.04.png

    Le quotidien 20 minutes a reçu la mauvaise nouvelle très rapidement sur Twitter et s’est empressé à la faire remonter à toute la rédaction. Au su de la proximité des lieux du siège de Charlie Hebdo, 20 minutes a contacté le journal par téléphone qui lui confirme des tirs et des morts.

    Screenshot 2015-01-13 at 02.30.01.png

    Nombreux sont les organes de presse qui possèdent des équipements de protection utilisés pour couvrir des événements en terrain hostile dont le drame qui s’est produit chez Charlie Hebdo est exemplatif. 20 minutes se garde de les dissimuler.

    Screenshot 2015-01-13 at 02.46.45.png

    Il est fort probable que le seul et unique gilet non agrémenté d’un logo de presse porté par une seule des personnes sur le toit soit celui d’un agent de sécurité. De même que l’équipe de Charlie Hebdo avait le sien, qui est à déplorer parmi les victimes.

     

    Les rétroviseurs qui changent de couleur

    Au moment de fuir les lieux de l’attentat, les terroristes ont grimpé à bord d’une Citroën C3 noire dont les rétroviseurs seraient visiblement blancs et ne correspondraient pas à la couleur noire des rétroviseurs du véhicule abandonné au 19e arrondissement de Paris ayant fait l’objet de l’inspection d’enquêteurs et de la police scientifique.

    Screenshot 2015-01-10 at 02.24.07.png

    L’auteur de la légende digne d’un daltonien ou d’un dichromate ne s’aperçoit manifestement pas de l’effet chromé des rétroviseurs qui induit un effet miroir. La couleur apparente des rétroviseurs résulte ainsi de la luminosité ambiante et de la couleur des objets réfléchis.

    Screenshot 2015-01-10 at 02.26.15.png

     

    La carte d’identité oubliée

    L’inspection du véhicule abandonné a permis la découverte de la carte d’identité de l’un des frères Kouachi responsables de l’assassinat.

    Le sang froid et le professionnalisme dans le maniement des armes des hommes masqués contrasterait avec la gaucherie de l’oubli d’un document permettant l’identification de l’un des suspects cagoulés.

    Screenshot 2015-01-10 at 22.57.41.png

    Ces suspects ont d’une part commis quelques autres bévues (adresse erronée de la cible et voiture encastrée dans un poteau) et le maniement des armes, caractérisé par une dextérité aussi singulière soit-elle, ne saurait, d’autre part, garantir l’organisation d’opérations armées diligentes.

     

    Le selfie du Président

    Le président français François Hollande, supposément pris d’une exultation aussi bien pléthorique qu’incontinente, aurait immortalisé le “joyeux événement” devant les caméras.

    Screenshot 2015-01-14 at 04.02.20.png

    Le très manifeste montage se décèle par les rayons de soleil, qui illuminent exclusivement le Président, et l’inapparence du bas du corps entre les deux bandeaux ÉDITION SPÉCIALE et URGENT.

    Ce montage prend vraisemblablement source dans une photographie prise le 11 novembre 2014 aux dernières célébrations de Paris.

    Screenshot 2015-01-14 at 04.41.37.png

     

    La prévision de Houellebecq

    L’écrivain Michel Houellebecq aurait “prédit” le drame survenu à Charlie Hebdo et le nombre de victimes à y déplorer dans son dernier livre Soumission, paru le jour de l’attentat, le 7 janvier 2015, mettant en scène une France de 2022 islamisée.

    Screenshot 2015-01-16 at 01.01.50.png

    Le montage a été revendiqué par le site satirique Nordpresse qui souhaitait tourner en dérision les complotistes et leurs théories.

    Screenshot 2015-01-16 at 02.05.38.png

    Le passage original du livre numérisé ne fait aucunement état d’une quelconque prédiction ayant attrait à Charlie Hebdo et l’assaut meurtrier.

    Screenshot 2015-01-16 at 02.09.12.png

     

    Le mystérieux complice

    Durant les échanges de tirs au supermarché de la Porte de Vincennes, un témoin raconte avoir vu, preuve vidéo à l’appui, un homme sortir du magasin pour se rendre, les mains en l’air, à la police alors que la prise d’otages était toujours en cours. Il serait étonnant que la suite des événements auraient conduit les médias à reléguer au second plan l’existence de ce personnage.

    Screenshot 2015-01-24 at 23.05.35.png

    Le nom de cet homme se révélera être Lassana Bathily, le jeune héros malien qui a dissimulé des personnes au regard de Coulibaly, le meutrier et preneur d’otages du supermarché, avant de s’enfuir pour se rendre aux forces de l’ordre et leur fournir de précieuses informations en faveur du bon déroulement de l’opération de sauvetage.

    Screenshot 2015-01-25 at 00.00.20.png

     

    Le mort imaginaire

    Ahmed Merabet, le policier froidement achevé à terre serait un comédien qui aurait feint la mort. Il aurait subi un tir à blanc, les images de son exécution ne seraient pas assez gore, le sang et des morceaux de cervelle seraient les grands absents du funeste spectacle.

    Screenshot 2015-01-25 at 02.45.40.png

    La famille Merabet s’est présenté en larmes en conférence de presse, largement relayée par tous les médias “comploteurs”, pour notamment dresser le portrait de leur feu proche.

    Screenshot 2015-01-25 at 03.48.59.png

     

    Ces théories du complot fusent de toutes parts car plusieurs musulmans, qui y voient une mise en scène ubuesque de la part de l'État français de connivence avec ses homologues étasunien et israélien à l'effet d'entretenir le sempiternel amalgame islam-terrorisme, voient des non-musulmans s’affilier à cette appréciation des faits.

    Une telle appréciation, qui, engendrée, à l’origine, par une volonté de contourner le dictat de la pensée unique dictée par la presse officielle orientée politiquement, subit des récupérations à connotation religieuse et, bascule dogmatiquement en dénégation paranoïaque de l'événement et de tout événement mass-médiatisé; en une construction manichéenne et mentale d’un monde où la direction politique et institutionnelle, amène invariablement les individus, la populace, à servir les seuls intérêts d’élites mondiales et mondialistes, vénales et voraces, occultes et occultistes, sanguinaires et sataniques.

    La théorie du complot, celle dans l’acception de cette idée que les dirigeants occidentaux et les médias s’emploient à l’avilissement de l’image de l’islam au profit du judéo-sionisme - couple dissociable mais peu dissocié - s’entretient par les leitmotiv padamalgam et l’islam est une religion de paix.

    Elle occulte le martèlement médiatique de l’Occident sur la confession musulmane du policier tué, et du héros malien. Elle occulte le discours télévisé du président français dans lequel il insiste que ces terroristes, « ces illuminés, n’ont rien à voir avec la religion musulmane ». Elle occulte la diffusion à tire-larigot par ces mêmes médias “islamophobes” des propos du frère de Ahmed Merabet qui affirme que l’islam est réellement « amour, partage et tolérance ».

    Si complot il devait y avoir, il fait les bons comptes de l’islam. Il contraint le commun des citoyens à occulter la réalité belliciste des textes fondateurs de l’islam qui se fie et se suffit aux déclarations mielleuses et emmiellées de personnalités politiques et de musulmans modérés pour se persuader de la compatibilité de l’islam avec la démocratie telle que la conçoivent les acteurs et zélateurs de l’humanisme occidental, ô combien louable, mais ô combien suicidaire. Un paradigme laïque élevé en foi latitudinaire et laxiste face à une idéologie mahométane qui s'élève en jurisdicteur et qui se trouve à l’antipode de la sécularisation du système politico-juridique.

     

    Phoenix Boréal

    =============================================================================================

    Sources

     

    Sites internet

     

    - A. Se. & V.G. Attentats à Paris: les (mauvaises) théories du complot. [En ligne]

    <http://www.lexpress.fr/actualite/societe/charlie-hebdo-les-mauvaises-theories-du-complot_1638858.html#> (Consulté le 04/02/2015)

    - Francetv info. Ce que l'on sait des assaillants de "Charlie Hebdo". [En ligne]

    <http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-siege-de-charlie-hebdo/ce-que-l-on-sait-des-assaillants-de-charlie-hebdo_790593.html> (Consulté le 04/02/2015)

    - GAROFFÉ Cédric. VIDEO. Attaque à «Charlie Hebdo»: Les fausses informations envahissent le web. [En ligne]

    <http://www.20minutes.fr/societe/1513339-20150109-attaque-charlie-hebdo-fausses-informations-envahissent-web> (Consulté le 04/02/2015)

    - Les Observateurs de FRANCE 24. "Charlie Hebdo" : les théories conspirationnistes démontées point par point. [En ligne]

    <http://observers.france24.com/fr/content/20150113-theories-conspirationnistes-charlie-hebdo-demontees-complot-retroviseur-menotte-coulibaly> (Consulté le 04/02/2014)

    - Wikipédia. Charlie Hebdo. [En ligne]

    <http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlie_Hebdo#Attentat_terroriste_du_7_janvier_2015> (Consulté le 04/02/2015)

    - Wikipédia. Michel Houellebecq. [En ligne]

    <http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Houellebecq#Controverses_m.C3.A9diatiques> (Consulté le 04/02/2015)