chiffres

  • Liste des attentats terroristes pendant le ramadan

    Cette liste est non exhaustive (elle provient de dreuz.info/2015/06/18/liste-des-attentats-et-tueries-pendant-ramadan-cest-reparti-mise-a-jour-quotidienne/), un site plus habitué à ce genre de recensement (thereligionofpeace.com) comptabilise 265 attaques terroristes, 52 attaques suicides à la bombe, 2492 morts et 3142 blessés.
    Aucune attaque recensée pour une autre religion que l'islam (coïncidence selon certains)

    DateLieuVictimesDescription
    17 juin Yemen –
    Sanaa
    31 morts
    60 blessés
    5 attentats simultanés : 2 voitures piégées contre des mosquées. 1 contre la maison du chef du bureau politique des Houthis. 2 explosifs devant 2 mosquées à l’heure où les fidèles commençaient la prière du soir.
    17 juin Nigeria –
    Monguno
     63 morts
    45 blessés
    Boko Haram fait exploser des bombes dans un marché.
    17 juin Iraq –
    Baghdad
      7 morts
    16 blessés
    Un « Shahid » (bombe humaine) se fait exploser au milieu d’innocents futures parties de corps humains éparpillés.
     17 juin Philippines -Barangay Pamalian  4 morts Des islamistes ont tiré sur un véhicule et tué les 4 occupants.
     18 juin Niger –
    Diffa
     38 morts
    24 blessés
    Boko Haram a mis le feu dans deux villages, tué et brûlé 40 habitants, y compris 14 femmes et 10 enfants.
     19 juin Israël –
    Dolev
     1 mort
    3 blessés
    Un terroriste islamiste tire contre un groupe de touristes. Dany Gonen, un jeune israélien, succombera de ses blessures.
     20 juin Somalie –
    Mogadishu
     8 morts  Les islamistes d’Al Shabaab ont attaqué un poste de police, tué 8 policiers, et volé 3 pick up.
     19 juin Libye –
    Benghazi
     5 morts 5 soldats Libyens tués par des tirs de mortiers de brigades islamistes
    19 juin Burundi –
    Bujumbura
    11 blessés 11 policiers ont été blessés par des islamistes armés qui ont tiré des grenades et attaqués des postes de police dans la capitale.
     20 juin Yemen –
    Sanaa
     2 morts
    6 blessés
     Attentat suicide dans une mosquée par deux militants de l’Etat islamique
     19 juin Iraq –
    Anbar
     30 morts
    30 blessés
    Attentat suicide commis par un islamiste de 15 ans lors d’un enterrement. Chemin plus direct vers Allah.
    20 juin Autriche –
    Graz
    3 morts
    30 blessés
    Un musulman bosniaque lance sa voiture sur les pietons d’une rue bondée de monde, tuant 3 personnes et fauchant 30 sur son passage.
     20 juin Afghanistan –
    Helmand
    19 morts
    5 blessés
    Les taliban font exploser une bombe le long d’une route, tuant 19 personnes dont 9 enfants et 8 femmes.
    21 juin Somalie –
    Mogadishu
     4 morts 4 islamistes ont été tués après avoir fait exploser une voiture et tiré à la mitraillette dans un camp d’entrainement des services de renseignement national. Le gouvernement n’a subi aucune victime.
     21 juin Israël –
    Jérusalem
    1 mort
    1 blessé
    Un policier israélien a été poignardé par un islamiste Palestinien. Pronostic vital engagé pour le policier ; le terroriste touché par balles, a succombé à ses blessures.
    19/ 20 juin France –
    Marseille
    2 morts Un dangereux voyou en liberté a été tué par balles samedi soir à Marseille après une discussion qui a dégénéré.
    C’est le deuxième individu tué en 24 heures.
     20 juin Afghanistan –
    Marjah
    15 morts
    8 blessés
    Une famille de 15 personnes a été tuée par l’explosion de bombes halal.
     20 juin Irak –
    Julan
    3 morts
    16 blessés
    3 enfants tués des suites de tirs d’obus de mortier de l’Etat islamique.
     22 juin Afghanistan –
    Kaboul
    7 morts
    31 blessés
    Les 7 terroristes qui ont tenté de ravager le parlement de Kaboul ont été tués par les forces spéciales afghanes.
     22 juin Nigeria – Maiduguri 30 morts15 blessés Au moins 30 morts et 15 blessés après qu’une femme s’est fait exploser dans un marché au poisson bondé, lors d’un double attentat suicide, l’autre à un arrêt de bus.
     21 juin Burundi –
    Bujumbura
    4 morts Une attaque à la grenade a fait 4 morts. L’attentat remonte au 21 mais a été signalé par Reuters le 22.
    22 juin Philippines –
    Shariff Aguak
    2 morts Le groupe islamiste Bangsamoro a tué deux soldats en permission qui aidaient à réparer une école.
    22 juin Nigeria –
    Gujba
     10 morts
    20 blessés
    Une fillette djihadiste de 12 ans se fait exploser dans un marché. Les éclats de sa ceinture d’explosifs font 10 morts.
    23 juin Somalie –
    Mogadishu
    10 morts
    7 blessés
    Attentat suicide à la voiture piégée contre un véhicule diplomatique de l’UAE près de l’ambassade de Turquie.
    23 juin  Nigeria 40 morts Attaque d’un poste de police par Boko Haram au nord est du Nigeria
    23 juin Jordanie –
    Ramtha
    1 mort
    4 blessés
    1 mort et 4 blessés jordaniens par un tir de mortier à la frontière du sud Syrien.
    23 juin Irak –
    Balad Ruz
    12 morts
    24 blessés
    Lors d’une rencontre tribale, deux Fedayeen se font exploser tuant au moins 12 personnes, et laissant 24 autres avec des parties du corps éparpillées dans la salle.
    23 juin Syrie –
    Hassakeh
    10 morts
    16 blessés
    Deux « Shahid » ou bombes humaines se font exploser près d’un hôpital pour enfant.
    24 juin Chine –
    Tahtakoruk
    3 morts Un musulman attaque un poste de contrôle de police au couteau et à l’explosif : au moins trois morts.
    24 juin Nigeria –
    Yenagoa
    2 morts Des hommes armés ont tué deux policiers et kidnappé des Libanais sur un site de construction situé dans la région du Delta.
    24 juin Niger –
    Niamey
    5 morts Des militants de Boko Haram armés, et sur des motos et des chevaux ont tué 5 personnes durant la nuit dans un village du sud du pays.
    25 juin Israël –
    Jérusalem
    1 mort Un fermier de 70 ans, David Bar Kafra de Rehovot, a été attaqué par un groupe de travailleurs, probablement des illégaux palestiniens.
    26 juin Somalie –
    Leego
      Tôt ce matin, les militants d’Al Shabaab ont fait exploser une voiture piégée près de la base des casques bleus de l’ONU au sud de Mogadishu alors que les habitants se préparaient aux prières du vendrdi matin. L’attaque est en cours. Le nombre de victimes encore inconnu.
    26 juin  Israël –
    territoires disputés
    1 mort Un terroriste palestinien a ouvert le feu sur des troupes israéliennes à un point de contrôle anti-terroriste dont l’Europe demande la suppression. Les soldats ont riposté et éliminé cette vermine.
    25 juin Irak –
    Kobane
    23 morts Des femmes et des enfants parmi les victimes kurdes d’une bombe embarquée dans une voiture par l’Etat islamique
    25 juin Irak –
    Bakha Botan
    23 morts 23 personnes, y compris femmes et enfants, ont été encerclés par des militants de l’Etat islamique et abattus
    26 juin Tunisie –
    Sousse
    39 morts
    39 blessés
    Un tunisien de l’Etat islamique attaque un hôtel de Sousse et tue exclusivement les touristes chrétiens
    26 juin Koweit –
    Koweit city
    24 morts
    200 blessés
    Un membre de l’Etat islamique entre dans la mosquée shiite Imam Al-Sadiq et fait un carnage.
    26 juin France -Saint-Quentin-Fallavier 1 mort
    2 blessés
    Un membre de l’Etat islamique décapite son ancien patron et blesse des employés d’une usine chimique dont le patron monde est iranien.
    27 juin Mali –
    Bamako
    pas de victime Des islamistes armés ont attaqué une ville de l’ouest Mali, près de la Mauritanie. La police les a refoulé sans qu’ils réussissent à faire des victimes.
    26 juin Syrie –
    Kobani
    103 morts L’Etat islamique a fait une boucherie en massacrant plus de cent civils en prenant le contrôle de la ville kurde.
     28 juin Nigéria –
    nord
    5 morts
    10 blessés

    Attentat-suicide : au moins 5 morts et 10 blessés

    27 juin Mali –
    Nara
    12 morts Des islamistes ont attaqué une ville de l’ouest et ont tué 12 personnes, y compris 2 soldats et 4 des attaquants.
    26 juin Syrie –
    Ain al-Arab
    18 enfants morts 18 enfants exécutés par l’Etat islamique.
    26 juin Irak –
    Mosul
    1 mort Un physicien a été traîné hors d’un hôpital et exécuté par des ultra religieux.
    27 juin Nigéria –
    Maiduguri
    5 morts
    16 blessés
    2 musulmanes ont commis un attentat suicide et ont tué 3 personnes dans un hôpital
    27 juin Nigéria –
    Borno
    5 morts
    16 blessés
    Deux bombes humaines islamistes ont tué au moins 3 personnes et fait 16 blessés.
    28 juin Burundi –
    Bujumbura
    2 morts Au moins 2 morts durant la nuit précédant les élections parlementaires.
    28 juin Mali –
    Sikasso
      Des islamistes armés ont attaqué un village de la région de Sikasso au sud du Mali près de la Cote d’Ivoire. On ne connait pas encore le nombre de victimes.
    28 juin Afghanistan –
    Karukh
    11 morts 11 soldats afghans ont été tués par des Taliban dans une embuscade dans la région de Karukh.
    28 juin Syrie 2 morts 2 femmes décapitées pour la première fois par l’Etat islamique
    29 juin Egypte 1 mort
    7 blessés
    Le procureur de l’Etat tué lors de l’attentat à l’explosif de son convoi.
    30 juin Afghanistan –
    Kabul
    7 morts
    11 blessés
    Attentat suicide par l’explosion d’une voiture près de l’aéroport contre des troupes de l’OTAN.
    30 juin Israël –
    Shvut Rachel
    1 mort
    3 blessés
    Malachi Moshe Rosenfeld, habitant de Kochav Hashachar tué, et trois civils blessés par les tirs d’un terroriste armé à l’extérieur du village de Shvut Rachel, près de Shiloh
    30 juin Israël –
    Qalandiya
    1 blessé La police israélienne a blessé un palestinien qui a refusé de s’arrêter alors qu’il avait lancé sa voiture contre des soldats
    30 juin Egypte –
    Le Caire
    3 morts Une voiture explose près d’un poste de police. Au moins 3 morts.
    30 juin Yémen –
    Aden
    20 morts 20 civils tués par des bombardements.
    30 juin Afghanistan – 4 morts
    30 blessés
    2 attentats suicides séparés font 4 morts et des dizaines de blessés.
    1er juillet Egypte 246 morts 70 islamistes ont coordonné l’attaque de 5 postes de contrôles de l’armée depuis ce matin dans la région de sheikh zuwayyed dans le Sinaï.
    Le bilan est 205 militants de l’Etat islamiste morts, et 21 soldats égyptiens (peut-être sous évalué pour des raisons de propagande)
    30 juin Afghanistan –
    Helmand
    2 morts
    51 blessés
    Un fedayeen se fait exploser, tue 2 musulmans, et estropie 51 autres.
    29 juin Irak –
    Ramadi
    4 morts
    8 blessés
    Des militants de l’Etat islamique ont tiré des roquettes sur une université. 4 morts et 8 blessés.
    29 juin Yemen –
    Sanaa
    28 morts
    35 blessés
    8 femmes parmi les 28 morts lors d’un attentat suicide lors de funérailles shiites.
    1er juillet Syrie 74 morts 74 enfants exécutés par l’Etat islamique parce qu’ils refusent de jeuner pendant ramadan.
    2 juillet Mali 5 morts
    6 blessés
    5 morts dans l’attaque d’un convoi des Nations Unies au nord du Mali par des islamistes touareg.
    1er juillet Nigéria –
    Malari
    10 morts
    13 blessés
    Deux attentats suicides ont fait au moins 10 morts et 13 blessés. Une femme bombe humaine a tué 7 personnes et blessé 13 autres à Malari, tandis qu’une bombe humaine musulmane a tué 3 personnes, sur la même route.
    1er juillet Nigéria 150 morts estimés Des islamistes de Boko Haram ont encerclé et massacré des dizaines de personnes lors d’un raid dans une ville du nord est du Nigéria. « De nombreuses personnes ont été tuées, » a déclaré une source policière. Un chiffre « probablement très élevé ».
    3 juillet Nigéria –
    Miringa
    11 morts Boko Haram arrache au hasard 11 personnes de leurs maisons et leur coupe la gorge.
    3 juillet Nigéria –
    Mussa
    31 morts Des militants islamistes tuent à bout portant 6 villageois, puis encore 25 qui tentaient de fuir
    4 juillet Nigéria –
    Maiduguri
    7 morts + 200 7 femmes bombes humaines se font exploser à plusieurs endroits de Zabarmari, un village près de Maiduguri, tuant au moins 200 personnes et faisant un nombre incalculable de blessés.
    4 juillet Libye –
    Derna
    6 morts
    15 blessés
    Au moins 6 morts et 15 blessés par l’explosion de 2 voitures à Derna.
    4 juillet Egypte –
    Nord Sinaï
    12 morts L’Egypte a lancé une attaqué aérienne près de Gaza au nord Sinaï, tué 12 militants de l’Etat islamique et détruit des caches d’armes. Les forces de sécurité ont également découvert près d’une tonne d’explosifs dans un tunnel de Gaza.
    5 juillet Nigéria –
    Yobe
    15 morts Une femme transformée en bombe humaine se fait exploser dans une église et tue au moins 15 personnes.
    5 juillet Irak –
    province Al Anbar
    30 morts

    5 attentats suicides dans la province d’ Al Anbar ont causé la mort de 20 djihadistes et 10 membres des forces de sécurité irakiennes.

    4 juillet Egypte –
    Rafah
    1 mort A la frontière entre Gaza et l’Egypte, un enfant de 5 ans est déchiqueté par l’explosion de la bombe d’un islamiste palestinien.
    4 juillet Irak –
    Bagdad
    9 morts Des djihadistes font exploser une bombe près d’un restaurant et tuent 9 personnes.
    7 juillet Afghanistan –
    Kabul
    2 morts
    26 blessés
    Un convoi de l’Otan visé par un attentat suicide à Kabul. Au moins 26 blessés dont 2 femmes et 1 enfant.
    4 juillet Pakistan –
    Quetta
    8 morts 8 policiers tués par les Taliban, qui ont changé des slogans islamiques pour les caméras de surveillance.
    4 juillet Cameroun –
    Merom
    13 morts Des islamistes attaquent un village et tranchent la gorge de 13 innocents.
    4 juillet Syrie –
    Palmyre
    25 morts Une vidéo de l’Etat islamique montre l’exécution de 25 prisonniers par des adolescents dans le décors d’un ancien ampithéâtre romain.
    5 juillet Afghanistan –
    Kandahar
    3 morts
    13 blessés
    Un Shahid se fait exploser à l’extérieur d’une mosquée shiite. 1 femmes qui passait est également victime.
    5 juillet Nigéria –
    Borno
    9 morts Les islamistes reviennent sur le lieu d’un ancien massacre et abattent 9 survivants, brûlent 30 églises et 300 habitations.
    6 juillet Pakistan –
    Quetta
    3 morts
    2 blessés
    Des sunnites tirent sur un groupe de la minorité Hazara.
    6 juillet Nigéria –
    Jos
    44 morts
    67 blessés
    Des islamistes font exploser une bombe dans un restaurant et une dans une mosquée. Plus de 40 morts.
    6 juillet Irak –
    Shirqat
    1 mort Un vieillard est abattu par un enfant de 10 ans, militant de l’Etat islamique.
    7 juillet Kenya –
    Soko Mbuzi
    14 morts
    10 blessés
    Des islamistes attaquent un village en pleine nuit, lancent des grenades dans les maisons et mettent le feu aux tentes d’ouvriers agricoles.
    7 juillet Nigéria –
    Zaria
    25 morts
    32 blessés
    Un fedayeen bombe humaine se fait exploser parmi un groupe de personnes, tuant 25 y compris de nombreuses femmes et un bébé de 2 ans.
    7 juillet Irak –
    Tuz
    4 morts
    10 blessés
    Des jihadistes font exploser une bombe à l’extérieur d’une école. La plupart des victimes sont des enfants.
    8 juillet Algérie –
    Ghardaia
    18 morts Au moins 18 morts dans les affrontements entre arabes et berberes dans le désert algérien à Ghardaia, et plusieurs commerces et habitations brûlés.
    5 juillet Tchad –
    Lac Tchad
    26 morts Des militants de Boko Haram ont tranché la gorge de 13 personnes à Merom, un village tchadien dans la nuit de samedi à dimanche et brûlé des dizaines de maisons.
    Puis ils ont attaqué un groupe de gardiens de chameaux à Tiskra, et ont tranché la gorge de 13 personnes.
    7 juillet Nigéria –
    Kaduna
    30 morts Des bombes humaines tuent au moins 30 personnes lors de deux attentats dans le nord du Nigéria.
    1-6 juillet Nigéria 200 morts Au moins 200 personnes ont trouvé la mort dans une suite d’attentats dans la région de Kaduna, qui n’ont pas été répertoriés, rapporte Reuters, durant la semaine passée pour déstabiliser le nouveau président Muhammadu Buhari qui tente de collaborer avec les Etat voisins pour mater les islamistes rebelles.
    7 juillet Kenya –
    Mandera
    14 morts Des militants d’Al Shabaab tuent 14 personnes dans le nord du Kenya, principalement des ouvriers agricoles, lors d’une attaque nocturne qui visait des chrétiens.

     

    Catégories : Chiffres, Religion Pin it!
  • L'intégrisme islamique en Belgique et en France

    12846396920.jpg

    Une étude du " Berlin Social Science Center" (le WZB) permet de chiffrer l'intégrisme dans plusieurs pays européens. Ils ont notamment interrogé 1200 musulmans en France (je n'ai pas le nombre de musulmans interrogés pour la Belgique).

    Ils ont présenté 3 affirmations auxquelles les musulmans interrogés devaient dire s'ils étaient d'accord ou non:
    -Les musulmans doivent retourner vers les racines de la foi (salafisme)
    -Il n'y a qu'une seule interprétation du Coran
    -Les règles de la religion (sharia) sont plus importantes que la loi

    Résultats pour la France:
    Q1: 61,4% sont d'accord
    Q2: 81,7% sont d'accord
    Q3: 73,2% sont d'accord

    Résultats pour la Belgique:
    Q1: 66,1%
    Q2: 82,2%
    Q3: 69,6%
    total: 52% sont d'accord avec les 3 propositions.

    Ce qui me choque le plus, ce sont les résultats à la 3e question. Petit calcul:
    -en France, il y a 4 392 000 musulmans (sur 6 millions) qui pensent que la sharia est plus importante que la loi française
    -en Belgique, il y a 476 760 musulmans (sur 685 000) qui pensent que la sharia est plus importante que la loi belge

    Petit rappel de ce que dit la sharia:
    -la personne adultère doit être lapidée (ou fouettée, selon l'humeur du jour)
    -une femme violée doit trouver 4 témoins masculins, sinon, elle sera accusée d'adultère et lapidée à mort
    -l'apostat doit être tué
    -le voleur doit avoir la main coupée
    -un musulman peut frapper sa femme si celle-ci est désobéissante
    -un musulman peut se marier avec une "mécréante", leurs enfants seront musulmans (et gare à l'apostasie!)
    -une femme musulmane ne peut pas se marier avec un "mécréant"
    -hommes et femmes doivent êtres séparés dans les lieux publiques
    -l'age légal pour les relations sexuelles est abaissé (varie selon le pays, mais le plus "logique" et répandu reste 9 ans, puisque Aïcha avait 9 ans lorsque Mahomet a consommé leur mariage), le mariage est à partir de 1 an
    -les non musulmans doivent payer un impôt aux musulmans (la jizya) pour avoir le droit d'être non musulman. Ceux qui refusent de payer (ou qui sont trop pauvres) seront tués.

    Et la Cour Européenne des Droits de l'Homme avait déclaré en 2001 que la charia était incompatible avec toute forme de démocratie. Ce qui veut donc dire que la majorité des musulmans en Europe (l'étude porte aussi sur l'Allemagne, la Suède, les Pays-Bas et l'Autriche) sont contre la démocratie qui régit dans leur pays et sont pour un retour au lois citées dans la paragraphe précédent



    Sources:
    http://www.wzb.eu/sites/default/files/u6/koopmans_englisch_ed.pdf
    http://www.nonali.be/charia-et-islamisation-en-belgique/500-000-integristes-musulmans-en-belgique/
    http://www.fdesouche.com/562085-la-moitie-des-musulmans-belges-fondamentalistes
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Charia#Incompatibilit.C3.A9s_entre_droit_musulman_et_droit_europ.C3.A9en

    Catégories : Chiffres Pin it!
  • Les avancées scientifiques de la civilisation arabo-musulmane

    Voici la traduction (faite par Claude Laurent, de Résistance Républicaine) d'une lettre écrite par un Assyrien ou Syriaque (c’est-à-dire un chrétien d’Irak, ils se considèrent comme les héritiers de l’Assyrie) en réponse à un discours de la CEO de Hewlett Packard qui faisait l’apologie de la civilisation arabo-musulmane.
    C’est un excellent texte qui répond à de nombreux mythes défendus par les musulmans et les apologistes de l’islam.

    Chère Madame Fiorina,

    C’est avec un grand intérêt que j’ai lu votre discours prononcé le 26 Septembre 2001 et intitulé »Technologie, affaire et notre mode de vie : Ce qui suit ».
    J’ai été particulièrement intéressé par l’histoire que vous avez racontée à la fin de votre discours sur la civilisation arabe/musulmane. En tant qu’Assyrien, un habitant non-arabe, chrétien, natif du Moyen-Orient, dont les ancêtres remontent à 5000 Av JC, je voudrais clarifier certains points que vous avez évoqués dans cette petite histoire, et vous avertir du danger d’être emporté sans le vouloir dans l’idéologie arabo-islamique, qui cherche à assimiler toutes les cultures et les religions dans la nasse arabo-islamique.

    [...]

    Vous déclarez, »ses architectes ont conçu des bâtiments qui défiaient la gravité ». Je ne suis par sûr de voir à quoi vous faites allusion, mais si il s’agit des dômes et des arches, la révolution architecturale d’utiliser une forme parabolique au lieu d’une forme sphérique pour ces constructions a été faite par les Assyriens plus de 1300 ans avant, comme en attestent les traces archéologiques.

    Vous dites »ces mathématiciens ont créé l’algèbre et les algorithmes qui allaient permettre la fabrication des ordinateurs, et la création du cryptage. »
    Les bases fondamentales des mathématiques modernes ont été posées non pas des siècles, mais des millénaires avant, par les Assyriens et les Babyloniens, qui connaissaient déjà le concept de zéro, le théorème de Pythagore, et beaucoup, beaucoup d’autres développements que les arabo-musulmans se sont appropriés.
    (voir History of Babylonian Mathematics, Neugebauer).

    Vous dites, »ces docteurs examinèrent le corps humain, et trouvèrent de
    nouveaux remèdes à des maladies ». L’immense majorité de ces docteurs (99%) étaient assyriens. Au quatrième, cinquième et sixième siècles les Assyriens ont commencé à traduire systématiquement la connaissance grecque en assyrien.

    Au début ils se concentrèrent sur le travail religieux mais passèrent rapidement à la science, la philosophie et la médecine.
    Socrate, Platon, Aristote, Galien et beaucoup d’autres furent traduits en assyrien, puis de l’assyrien en arabe. Ce sont ces traductions arabes que les Maures emportèrent en Espagne, et que les Espagnols ont traduits en Latin et répandus à travers l’Europe, provoquant la renaissance Européenne.

    Au sixième siècle, les Assyriens avaient commencé à exporter à Byzance leur propres travaux sur les sciences, la philosophie et la médecine.
    Dans le domaine de la médecine, la famille assyrienne Bakhteesho a produit neuf générations de médecins, et fondé la grande école médicale de Gundeshapur (Iran). Aussi en médecine, le manuel d’ophtalmologie écrit par (l’Assyrien) Hunay Ibn-Ishaq vers 950, resta la source d’autorité sur le sujet jusque 1800

    Dans le domaine de la philosophie, le philosophe assyrien Jod d’Edesse a développé une théorie physique de l’Univers, en langue assyrienne, qui a rivalisé avec la théorie d’Aristote, et qui cherchait à remplacer la matière par les forces (une théorie qui anticipait quelques idées de mécanique quantique, comme la création et la destruction spontanées de matière qui a lieu dans un vide quantique).

    Une des plus grandes réalisations assyriennes du quatrième siècle fut la création de la première université du monde, l’École de Nisibis, qui avait trois départements, théologie, philosophie et médecine, et qui devint un aimant et un centre de développement au Moyen-Orient. Les statuts d’École de Nisibis, qui ont été préservés, devinrent plus tard le modèle sur lequel la première université italienne fut crée (voir The Statutes of the school of Nisibis, Arthur Voobus).
    Quand les Arabes et les Musulmans se répandirent à travers le Moyen Orient en 630, ils rencontrèrent 600 ans de civilisation assyrienne chrétienne, avec un riche héritage, une culture très évoluée, et des institutions d’enseignement avancées.
    C’est cette civilisation qui devint la fondation de la civilisation arabe.

    Vous dites, »ses astronomes ont regardé dans les cieux, nommé les étoiles, et préparé la route pour le voyage spatial et l’exploration ». C’est un peu mélodramatique. En fait, les astronomes auxquels vous vous référez n’étaient pas arabes mais Chaldéens et Babyloniens (au sud de l’Iraq actuel) qui depuis des millénaires étaient connus comme astronomes et astrologues et qui furent arabisés et islamisés par la force – si rapidement qu’en 750 ils avaient complètement disparus.

    Vous dites, »ses écrivains créèrent des milliers d’histoires. Des histoires de courage, de romance et de magie. Ses poètes écrivirent sur l’amour, alors que d’autres avant eux avaient trop peur de penser à de telles choses ». Il y a très peu de littérature en langue arabe venant de la période à laquelle vous vous référez (le Coran est la seule œuvre significative), tandis que la production littéraire des Assyriens et des Juifs était vaste. Le troisième plus grand corpus d’écrits chrétiens, après le Latin et le Grec, est dû aux assyriens et dans la langue assyrienne (dite aussi Syriaque)

    Vous dites, « Quand d’autres nations avaient peur des idées, cette civilisation s’en accommodait, et les gardait en vie. Quand les censeurs menacèrent de rayer les connaissances des civilisations passées, cette civilisation garda le savoir en vie, et le passa aux autres ». C’est un point très important que vous avez soulevé, et cela va au cœur de la matière de ce que la civilisation arabo- islamique représente. J’ai écrit une critique d’un livre intitulé How Greek Science Passed to the Arabs, où l’auteur fait la liste des traducteurs et des interprétés de la science grecque. Sur les 22 intellectuels listés, 20 étaient Assyriens, 1 Persan, et un Arabe.
    Je déclare à la fin de mon commentaire : « La conclusion la plus saillante qui peut être tirée du livre d’ O’Leary est que les Assyriens jouèrent un rôle significatif dans la formation du monde islamique via le corpus grec de connaissances.
    Si c’est le cas, on doit se demander ce qui est arrivé aux communautés chrétiennes pour qu’elles perdent cette grande entreprise intellectuelle qu’elles avaient établie. On peut se poser la même question sur les Arabes. Malheureusement, le livre d’ O’Leary ne répond pas à la question, et nous devons chercher la réponse ailleurs. » Je n’ai pas répondu à la question que j’ai posée dans la critique parce que ce n’était pas l’endroit pour le faire,
    mais la réponse est claire, la communauté chrétienne syriaque a vu sa population fondre par le biais de la conversion forcée à l’Islam (pas la Jyzzia), et une fois que la communauté est tombée sous un seuil critique, elle a cessé de produire les intellectuels qui étaient la force entraînant la civilisation islamique, et c’est alors que le prétendu « âge d’or de l’islam » a pris fin (vers 850 AD).

    La religion musulmane elle-même a été significativement modelée par les Assyriens et les Juifs [comme quoi on peut faire des bêtises même en étant une civilisation millénaire] (voir Nestorian Influence on Islam and Hagarism: the Making of the Islamic World).

    La civilisation Arabo-islamique n’est pas une force progressive, c’est une force régressive ; elle ne donne pas d’impulsion, elle freine. La grande civilisation que vous décrivez n’était pas une réalisation arabo-musulmane, elle était une réalisation assyrienne dont les Arabes se sont emparé et qu’ils ont ensuite perdue quand ils ont détruit, par le biais de la conversion forcée à l’Islam, la source de la vitalité intellectuelle qui les avaient fait avance.
    Quelle autre civilisation arabe/musulmane s’est élevée depuis ? Quels autres succès Arabes/musulmans pouvez-vous citer ?

    Vous dites « Et nous avons peut-être une leçon à apprendre de son Exemple (Soliman) : c’était un leadership basé sur le mérite, et non l’héritage. C’était un leadership qui embrassait toutes les capacités d’une population très diverse qui incluait les traditions juives, islamiques et chrétiennes« .
    En fait, les Ottomans furent extrêmement oppressifs à l’égard des non-musulmans. Par exemple, de jeunes garçons chrétiens étaient retirés de force à leur famille, en général vers 8-10 ans, et enrôlés dans les Janissaires (Yeniceri en Turc) où on les islamisait, puis les faisait combattre pour l’état ottoman. Quelles réalisations littéraires, scientifiques ou artistiques des Ottomans peut-on relever?
    Nous pouvons, d’autre part, relever le génocide de 750 000 Syriaques, 1.5 millions d’Arméniens et 400 000 Grecs durant la première guerre mondiale par les « jeunes Turcs » kémalistes.
    C’est le vrai visage de l’Islam.

    Les Arabo-musulmans sont engagés dans une campagne explicite de destruction et d’expropriation des cultures et des communautés, des identités et des idées.

    Partout où la civilisation arabo-musulmane a rencontré une civilisation non- musulmane, elle a tenté de la détruire (comme les statues bouddhistes en Afghanistan furent détruites, et Persépolis fut détruite par l’Ayatollah Khomeyni). C’est un procédé qui s’est répété depuis la naissance de l’islam, il y a 1400 ans, et qui est largement illustré par l’Histoire. Si la culture « étrangère » ne peut être détruite, alors elle est vampirisée, et les historiens révisionnistes disent que cette culture est et était arabe , comme c’est le cas de la plupart des « réalisations » arabes que vous avez citées dans votre discours.
    Par exemple, les livres d’histoire arabes du Moyen-Orient enseignent que les Assyriens étaient arabes, un fait qu’aucun chercheur sérieux ne soutiendrait, et qu’aucun Assyrien en vie n’accepterait. Les Assyriens établirent Ninive, l’une des grandes villes assyriennes, en 5000 BC, soit 5630 ans avant que les Arabes ne viennent dans la région. Même le mot « arabe » est un mot assyrien, signifiant « gens de l’Ouest « (la première référence écrite aux Arabes est due au roi assyrien Sennachérib, 800 BC, où il parle de conquérir les »ma’rabayeh » – Occidentaux. Voir The Might That Was Assyria, by H. W. F. Saggs).

    Même en Amérique cette politique d’arabisation continue. Le 27 octobre une coalition de sept de organisations ont envoyé une lettre officielle à l’institut arabo-américain pour lui demander d’arrêter d’identifier les Assyriens et les Maronites comme des Arabes, ce qu’il avait fait délibérément.

    Il y a des minorités et des nations luttant pour leur survie dans l’océan arabo- islamique du Moyen-Orient et de l’Afrique (Assyriens, Arméniens, Coptes, Juifs, Sud-Soudanais, Éthiopiens, Nigérians…), et nous devons être très prudents pour ne pas soutenir involontairement et imprudemment le fascisme islamique et l’impérialisme arabe, avec leur tentatives de rayer toutes les autres cultures, religions et civilisations. Il incombe à chacun de nous de faire nos devoirs et de nous documenter avant de faire des déclarations sur ces sujets sensibles.
    J’espère que vous avez trouvé ces informations intéressantes. Pour plus d’informations, référez-vous aux liens ci-dessous. Vous pouvez me contacter [en anglais] à keepa@ninevehsoft.com pour les questions éventuelles.

     

    Merci de votre attention.
    Peter BetBasoo




    Je terminerai l'article en touchant aux sacro-saints chiffres "arabes": ils ne sont pas arabes mais indiens!
    Brahmagupta était un mathématicien indien, le 1er à utiliser une numérotation à 10 chiffres. Les commerçants arabes ont transmit ce système ingénieux aux italiens avec qui ils faisaient commerce.

    chiffres.gif
    Sources:
    http://resistancerepublicaine.eu/2013/les-arabo-musulmans-nont-rien-invente-la-preuve-par-neuf-par-claude-laurent/
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/2246-les-chiffres-arabes-sont-indiens.html
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Brahmagupta
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Chiffres_arabes

     

    Catégories : Science Pin it!