charie

  • Attentat contre Charlie Hebdo

    Vous êtes tous au courant pour l'attaque terroriste menée contre Charlie Hebdo ce mercredi 7 janvier 2015 à Paris, je ne fais donc pas un article informatif mais un sujet où l'on pourra exprimer tout ce qu'on a à dire en rapport avec cette lâche attaque.

    Tout d'abord, je tiens à réagir à ce que j'ai pu lire/entendre dans certains commentaires sur d'autres sites et dans les médias qui affirmaient "ça n'a rien à voir avec l'islam".

    Non, bien sûr, rien à voir avec l'islam, c'est pour ça que les terroristes ont crié "Allahu Akbar, on a vengé le Prophète!" après avoir tué des caricaturistes qui avaient "osé" dessiner Mahomet.

    J'ai pu aussi lire certains musulmans prétendre que ça n'est pas ça l'islam, que l'islam est une religion de paix et que tuer est péché.
    Est-ce qu'une religion de paix demanderait à ses croyants de tuer ceux qui la quittent (apostasie)?

    Non, l'islam n'est pas une religion de paix, c'est une religion continuellement en guerre contre ceux qui ne la pratiquent pas (le jihad) ou pire, ceux qui blasphèment à son encontre.
    Je ne vais pas lister tous les versets du coran (et les hadiths) qui appuient mes propos, ils ont été cités plusieurs fois dans un grand nombre des articles publiés sur ce blog.

    L’évènement d'hier (qui n'est ni le 1er ni le dernier) nous prouve une fois de plus combien l'islam est incompatible avec nos lois et la démocratie en général. Certes, nos systèmes sont loin d'être parfaits mais chez nous, on n'attaque pas des dessinateurs à l'AK47 et au lance-roquette.

    C'est quoi la prochaine étape? Tuer les politiciens qui s'opposent à la sharia et aux demandes pesantes de la communauté musulmane?

    Je vais suivre un conseil lu dans les médias: "ne faisons pas d’amalgame".
    Non, je ne ferai pas d'amalgame en imputant cette nième attaque terroriste à la folie d'une poignée d'hommes, au coût de la vie, à la délinquance juvénile, aux drogues,... non, il n'y a qu'un facteur responsable: l'islam

    Et je terminerai en postant le dessin d'un des caricaturistes abattus (
    Stéphane Charbonnier), pour montrer qu'on ne peut pas bannir la liberté d'expression et qu'on continuera à critique ce criminel/pédophile/violeur/meurtrier/... qu'était Mahomet.

    i5HizfJkHfpsk.jpg
    ("Plutôt mourir debout que vivre à genoux" - Charb)

     

    EDIT:

    Les messages de soutien viennent de partout... sauf que certains de ces messages (écrits par des français sont en faveur des terroristes)

    Sur une vidéo qui circule sur Facebook (que je n'ai pas réussi à trouver sur Youtube, je ne sais donc pas la partager, je sais juste faire une capture d'écran, si quelqu'un la retrouve, qu'il la partage), un français jihadiste, armé d'un AK47 s'exprime sur cet attentat:

    charie,hebdo,caricatures,attentat,attaque,mahomet,mohammed,muhammad
    "Je voudrais adresser un message à mes frères en France
    Aujourd'hui, on a appris la bonne nouvelle
    Faites exploser la France, réduisez la en miettes, explosez la tête de ces koufar (ndlr: non musulmans). De la même manière qu'ils frappent nos soeurs, de la même manière qu'ils rendent illicite ce qu'allah a rendu licite (ndlr: en voilà un qui veut sa Aicha de 9 ans)
    Explosez leur tête, que ce soit avec une pierre ou quoi que ce soit. Si tu n'arrives pas à te procurer un pistolet, y'a des pierres, y'a des couteaux, y'a tout ce qu'il faut
    Prenez exemple sur notre frère Mohammed Merah
    Tuez les, où qu'ils soient. Ne les laissez pas vivre en paix"



    Et ici, un échantillon de messages de soutiens parus sur plusieurs réseaux sociaux:

    charie,hebdo,caricatures,attentat,attaque,mahomet,mohammed,muhammad

    charie,hebdo,caricatures,attentat,attaque,mahomet,mohammed,muhammad

    charie,hebdo,caricatures,attentat,attaque,mahomet,mohammed,muhammad



    En Palestine, au Liban, en Algérie,... on fait la fête. Et même en France: des feux d'artifices ont été tirés à Besançon.
    Les musulmans "radicaux" ne sont qu'une poignée? Ils ne sont qu'une poignée à dire ce qu'ils pensent à haute voix, oui! (et encore, cette poignée devient une sacrée louche à chaque attentat terroriste)

    Et ici, à la TV française, un jeune musulman montre son soutien aux terroristes:


    Ici, un prof dans une école technique qui témoigne à la radio: la plupart de ses élèves justifient l'attaque contre Charlie Hebdo! http://www.dreuz.info/2015/01/un-enseignant-du-95-temoigne-ses-eleves-justifient-lattentat-contre-charlie-hebdo/
    Ces mêmes élèves n'égorgent probablement pas des chrétiens ou des juifs après leurs cours, mais voilà le vrai danger: la masse silencieuse qui ne dit pas ce qu'elle pense et qui n'attend qu'un leader pour imiter ces terroristes.

    charie,hebdo,caricatures,attentat,attaque,mahomet,mohammed,muhammad

    Au lycée Jean-Lurçat à Paris, des élèves arboraient un badge «Je suis Saïd», du nom d’un des deux frères Kouachi, responsables de la tuerie à Charlie Hebdo.

    Dans la salle des profs du lycée Paul-Eluard de Saint-Denis, on a trouvé un paquet contenant un détonateur et des câbles (mais pas d'explosif) avec écrit "je ne suis pas Charlie"

    « Moi, la minute de silence, je ne voulais pas trop la faire, je ne trouvais pas juste de leur rendre un hommage car ils ont insulté l'islam, et les autres religions aussi. » Marie-Hélène, 17 ans (Saint-Denis)
    Ce que Maryam, sa camarade, redoute aujourd'hui, c'est « la haine qui va encore aller sur l'islam »


    "Bien sûr que tout le monde a participé à la minute de silence, et il y avait tous les musulmans. Je l'ai fait pour ceux qui ont été tués, mais pas pour Charb, le mec qui a dessiné. Je n'ai aucune pitié pour lui. Il a zéro respect pour nous, les musulmans."  Abdel, 14 ans, en 4e au collège Pierre-de-Geyter

    "Mais les dessinateurs, ils ne sont pas blancs dans cette affaire." Yacine

    "On ne rigole pas avec la religion. C'est dangereux. S'ils ont tué Charlie, c'est parce qu'il ne respectait pas la religion. Ils ont attaqué l'islam, et là, ils voient un autre aspect de l'islam, la colère. Si Charlie continue, les jeunes ici vont bouger" Allende, scolarisé au lycée professionnel Bartholdi


    Dans une classe de CM1 (9-10 ans) d'une école parisienne, des enfants justifient l'attaque alors que leur professeur explique l'importance de la minute de silence:
    "Oui mais ils n'avaient pas le droit de se moquer du prophète"
    "Ils n'avaient pas qu'à se moquer de notre religion"
    "Tant pis pour eux, comme ça, ils n'écriront plus c'est dur d'être aimé par des cons!"

    Ça, ça ne sort pas de la bouche d'enfants de 9-10 ans, ce sont leurs parents qui leur ont dit quoi faire à l'école.

    Catégories : Réflexion Pin it!