armes

  • Ce que l’on ne vous dit pas sur Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, le terroriste de Nice

    Le terroriste de Nice, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, 31 ans, de nationalité tunisienne, était un homme antipathique, agressif, et pieux musulman.

    Un témoin a déclaré : « j’ai même eu le temps de voir son visage. Il avait une barbe, et il avait l’air de prendre du plaisir ».

    Un voisin, musulman comme le terroriste, a fait courir des fausses infos sur lui destinées à exclure l’islam de toute mise en cause. Les journalistes se sont empressés de reprendre ce qu’il a dit, car eux aussi, comme les jihadistes, veulent protéger l’islam.

    D’autres voisins plus fiables l’ont décrit comme solitaire, silencieux et antipathique, l’un d’entre eux a ajouté qu’il ne répondait même pas quand on lui disait bonjour.

     

    Lahouaiej Bouhlel.jpg

    Le terroriste a été identifié comme étant Mohamed Lahouaiej Bouhlel, père de famille, 3 enfants, divorcé depuis 2 ans, chauffeur livreur et petit criminel, qui a hurlé Allahu Akbar pendant l’affrontement final avec la police.

    L’attentat a causé la mort de 84 personnes, dont 18 enfants. Un témoin a déclaré : « j’ai même eu le temps de voir son visage. Il avait une barbe, et il avait l’air de prendre du plaisir ».

    Sa carte d’identité a été retrouvée dans le camion et montre qu’il était d’origine tunisienne, qui compte le plus grand nombre de recrues pour l’Etat islamiste.

    Il était originaire de la ville saharienne de Mseken, et son père est membre du parti extrémiste islamiste tunisien Ennahda. Selon la police tunisienne, son père est un extrémiste extrêmement violent surveillé par la police de Ben Ali, et il est devenu en 2011 un chef local de Mseken.

    Bouhlel a loué le camion mercredi dernier près de Nice à Saint Laurent du Var.

    Il était connu de la police pour des affaires de vol, de violence et de possession illégale d’armes, sa dernière arrestation remonte à janvier. Selon la police, il a comparu devant la justice au mois de mars 2016, où il a été jugé coupable de violences et bien entendu laissé en liberté.

    Il aurait réussi à passer sur la Promenade des Anglais fermée à la circulation en expliquant aux policiers qu’il livrait des crèmes glacées.

    Il n’était “pas suspecté d’avoir été radicalisé et n’avait pas de fiche à son nom auprès de l’anti-terrorisme.”

    Un téléphone a été retrouvé dans le camion qui est en cours d’examen pour identifier un réseau ou des complices.

    La Police examine également les informations des 1 200 caméras de surveillance de la ville ainsi qu’une vidéo prise au moment où il montait dans son camion, dans les collines de Nice, avant de commettre son attentat.

    Sa maison a été fouillée par la police ce matin, et plusieurs de ses proches – famille et amis – sont maintenant interrogés par la police. Les recherches continuent dans le quartier des abattoirs de Nice.

    Le fait qu’il n’était pas connu des services anti-terroristes veut dire deux choses, et aucune n’est rassurante :

    1. Les failles de la DGSI sont encore plus grandes qu’on l’imaginait.
    2. Des individus non fichés sont capables de monter dans un camion et d’écraser pendant de très longues minutes 84 innocents, un attentat qui psychologiquement montre un état de persévérance dans la haine bien plus important que se faire exploser.

    Bouhlel a été tué par une femme policier alors qu’il est sorti du camion et qu’il a commencé à tirer. Il tentait de fuir et la police l’a tué à l’intérieur ou à coté d’un restaurant.

    Des armes et des munitions ainsi qu’une grenade qui s’est avéré factice, ont été découvertes à l’arrière du camion, ce qui suggère que l’attentat a été longuement prémédité, et que le trafic d’arme n’éveille en France aucun soupçon.

    Au domicile du terroriste, un autre camion avec des explosifs a été découvert.

    Selon une source policière, le camion a zigzagé plusieurs fois tandis qu’il se jetait sur la foule. Bouhlel a roulé pendant près de 2 km et a même accéléré alors qu’il fauchait ses victimes.

    Pour les témoins, le bilan a été agravé du fait que le terroriste est sorti du camion et a commencé à tirer sur les gens (certains témoignages ont indiqué qu’il pouvait y avoir deux tireurs, mais l’information a été plus tard démentie).

    L’AFP a d’ailleurs confirmé que le “conducteur du camion a tiré au pistolet avant d’être tué.”

    Selon d’autres témoins, le camion roulait environ à 50 km/h :


     

    Le camion du terroriste a été garé pendant 9 heures dans une rue de Nice avant l’attaque. Et les policiers l’ont arrêté et questionné mais rien n’a éveillé leurs soupçons.

     

     © Christian Larnet pour Dreuz.info

     

    Phoenix Boréal

  • Charlie Hebdo : la théorie (islamisante) du complot

    Prestement après l'annonce d'une fusillade à l'entour et au cœur des locaux de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo ce 7 janvier 2015, des théories du complot ont sporadiquement fusé de toutes parts au sein des réseaux sociaux.

     

    Journalistes prompts et informés

    La présence extrêmement rapide de journalistes sur les lieux du crime et le port d'un gilet pare-balles témoigneraient en faveur de l’existence d’instructions préalables fournies en connaissance de cause en lien avec l’attaque qui était sur le point de se produire.

    Screenshot 2015-01-10 at 01.11.14.png

    Ces journalistes précisément travaillent pour le compte de l’agence Premières Lignes, ils sont voisins de pallier des feus dessinateurs de Charlie Hebdo. Ils se sont réfugiés sur le toit de l’immeuble lors de l’assaut et sont ainsi parvenu à fournir au monde des images de la fuite des agresseurs.

    Screenshot 2015-01-12 at 04.17.04.png

    Le quotidien 20 minutes a reçu la mauvaise nouvelle très rapidement sur Twitter et s’est empressé à la faire remonter à toute la rédaction. Au su de la proximité des lieux du siège de Charlie Hebdo, 20 minutes a contacté le journal par téléphone qui lui confirme des tirs et des morts.

    Screenshot 2015-01-13 at 02.30.01.png

    Nombreux sont les organes de presse qui possèdent des équipements de protection utilisés pour couvrir des événements en terrain hostile dont le drame qui s’est produit chez Charlie Hebdo est exemplatif. 20 minutes se garde de les dissimuler.

    Screenshot 2015-01-13 at 02.46.45.png

    Il est fort probable que le seul et unique gilet non agrémenté d’un logo de presse porté par une seule des personnes sur le toit soit celui d’un agent de sécurité. De même que l’équipe de Charlie Hebdo avait le sien, qui est à déplorer parmi les victimes.

     

    Les rétroviseurs qui changent de couleur

    Au moment de fuir les lieux de l’attentat, les terroristes ont grimpé à bord d’une Citroën C3 noire dont les rétroviseurs seraient visiblement blancs et ne correspondraient pas à la couleur noire des rétroviseurs du véhicule abandonné au 19e arrondissement de Paris ayant fait l’objet de l’inspection d’enquêteurs et de la police scientifique.

    Screenshot 2015-01-10 at 02.24.07.png

    L’auteur de la légende digne d’un daltonien ou d’un dichromate ne s’aperçoit manifestement pas de l’effet chromé des rétroviseurs qui induit un effet miroir. La couleur apparente des rétroviseurs résulte ainsi de la luminosité ambiante et de la couleur des objets réfléchis.

    Screenshot 2015-01-10 at 02.26.15.png

     

    La carte d’identité oubliée

    L’inspection du véhicule abandonné a permis la découverte de la carte d’identité de l’un des frères Kouachi responsables de l’assassinat.

    Le sang froid et le professionnalisme dans le maniement des armes des hommes masqués contrasterait avec la gaucherie de l’oubli d’un document permettant l’identification de l’un des suspects cagoulés.

    Screenshot 2015-01-10 at 22.57.41.png

    Ces suspects ont d’une part commis quelques autres bévues (adresse erronée de la cible et voiture encastrée dans un poteau) et le maniement des armes, caractérisé par une dextérité aussi singulière soit-elle, ne saurait, d’autre part, garantir l’organisation d’opérations armées diligentes.

     

    Le selfie du Président

    Le président français François Hollande, supposément pris d’une exultation aussi bien pléthorique qu’incontinente, aurait immortalisé le “joyeux événement” devant les caméras.

    Screenshot 2015-01-14 at 04.02.20.png

    Le très manifeste montage se décèle par les rayons de soleil, qui illuminent exclusivement le Président, et l’inapparence du bas du corps entre les deux bandeaux ÉDITION SPÉCIALE et URGENT.

    Ce montage prend vraisemblablement source dans une photographie prise le 11 novembre 2014 aux dernières célébrations de Paris.

    Screenshot 2015-01-14 at 04.41.37.png

     

    La prévision de Houellebecq

    L’écrivain Michel Houellebecq aurait “prédit” le drame survenu à Charlie Hebdo et le nombre de victimes à y déplorer dans son dernier livre Soumission, paru le jour de l’attentat, le 7 janvier 2015, mettant en scène une France de 2022 islamisée.

    Screenshot 2015-01-16 at 01.01.50.png

    Le montage a été revendiqué par le site satirique Nordpresse qui souhaitait tourner en dérision les complotistes et leurs théories.

    Screenshot 2015-01-16 at 02.05.38.png

    Le passage original du livre numérisé ne fait aucunement état d’une quelconque prédiction ayant attrait à Charlie Hebdo et l’assaut meurtrier.

    Screenshot 2015-01-16 at 02.09.12.png

     

    Le mystérieux complice

    Durant les échanges de tirs au supermarché de la Porte de Vincennes, un témoin raconte avoir vu, preuve vidéo à l’appui, un homme sortir du magasin pour se rendre, les mains en l’air, à la police alors que la prise d’otages était toujours en cours. Il serait étonnant que la suite des événements auraient conduit les médias à reléguer au second plan l’existence de ce personnage.

    Screenshot 2015-01-24 at 23.05.35.png

    Le nom de cet homme se révélera être Lassana Bathily, le jeune héros malien qui a dissimulé des personnes au regard de Coulibaly, le meutrier et preneur d’otages du supermarché, avant de s’enfuir pour se rendre aux forces de l’ordre et leur fournir de précieuses informations en faveur du bon déroulement de l’opération de sauvetage.

    Screenshot 2015-01-25 at 00.00.20.png

     

    Le mort imaginaire

    Ahmed Merabet, le policier froidement achevé à terre serait un comédien qui aurait feint la mort. Il aurait subi un tir à blanc, les images de son exécution ne seraient pas assez gore, le sang et des morceaux de cervelle seraient les grands absents du funeste spectacle.

    Screenshot 2015-01-25 at 02.45.40.png

    La famille Merabet s’est présenté en larmes en conférence de presse, largement relayée par tous les médias “comploteurs”, pour notamment dresser le portrait de leur feu proche.

    Screenshot 2015-01-25 at 03.48.59.png

     

    Ces théories du complot fusent de toutes parts car plusieurs musulmans, qui y voient une mise en scène ubuesque de la part de l'État français de connivence avec ses homologues étasunien et israélien à l'effet d'entretenir le sempiternel amalgame islam-terrorisme, voient des non-musulmans s’affilier à cette appréciation des faits.

    Une telle appréciation, qui, engendrée, à l’origine, par une volonté de contourner le dictat de la pensée unique dictée par la presse officielle orientée politiquement, subit des récupérations à connotation religieuse et, bascule dogmatiquement en dénégation paranoïaque de l'événement et de tout événement mass-médiatisé; en une construction manichéenne et mentale d’un monde où la direction politique et institutionnelle, amène invariablement les individus, la populace, à servir les seuls intérêts d’élites mondiales et mondialistes, vénales et voraces, occultes et occultistes, sanguinaires et sataniques.

    La théorie du complot, celle dans l’acception de cette idée que les dirigeants occidentaux et les médias s’emploient à l’avilissement de l’image de l’islam au profit du judéo-sionisme - couple dissociable mais peu dissocié - s’entretient par les leitmotiv padamalgam et l’islam est une religion de paix.

    Elle occulte le martèlement médiatique de l’Occident sur la confession musulmane du policier tué, et du héros malien. Elle occulte le discours télévisé du président français dans lequel il insiste que ces terroristes, « ces illuminés, n’ont rien à voir avec la religion musulmane ». Elle occulte la diffusion à tire-larigot par ces mêmes médias “islamophobes” des propos du frère de Ahmed Merabet qui affirme que l’islam est réellement « amour, partage et tolérance ».

    Si complot il devait y avoir, il fait les bons comptes de l’islam. Il contraint le commun des citoyens à occulter la réalité belliciste des textes fondateurs de l’islam qui se fie et se suffit aux déclarations mielleuses et emmiellées de personnalités politiques et de musulmans modérés pour se persuader de la compatibilité de l’islam avec la démocratie telle que la conçoivent les acteurs et zélateurs de l’humanisme occidental, ô combien louable, mais ô combien suicidaire. Un paradigme laïque élevé en foi latitudinaire et laxiste face à une idéologie mahométane qui s'élève en jurisdicteur et qui se trouve à l’antipode de la sécularisation du système politico-juridique.

     

    Phoenix Boréal

    =============================================================================================

    Sources

     

    Sites internet

     

    - A. Se. & V.G. Attentats à Paris: les (mauvaises) théories du complot. [En ligne]

    <http://www.lexpress.fr/actualite/societe/charlie-hebdo-les-mauvaises-theories-du-complot_1638858.html#> (Consulté le 04/02/2015)

    - Francetv info. Ce que l'on sait des assaillants de "Charlie Hebdo". [En ligne]

    <http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-siege-de-charlie-hebdo/ce-que-l-on-sait-des-assaillants-de-charlie-hebdo_790593.html> (Consulté le 04/02/2015)

    - GAROFFÉ Cédric. VIDEO. Attaque à «Charlie Hebdo»: Les fausses informations envahissent le web. [En ligne]

    <http://www.20minutes.fr/societe/1513339-20150109-attaque-charlie-hebdo-fausses-informations-envahissent-web> (Consulté le 04/02/2015)

    - Les Observateurs de FRANCE 24. "Charlie Hebdo" : les théories conspirationnistes démontées point par point. [En ligne]

    <http://observers.france24.com/fr/content/20150113-theories-conspirationnistes-charlie-hebdo-demontees-complot-retroviseur-menotte-coulibaly> (Consulté le 04/02/2014)

    - Wikipédia. Charlie Hebdo. [En ligne]

    <http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlie_Hebdo#Attentat_terroriste_du_7_janvier_2015> (Consulté le 04/02/2015)

    - Wikipédia. Michel Houellebecq. [En ligne]

    <http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Houellebecq#Controverses_m.C3.A9diatiques> (Consulté le 04/02/2015)