anti-islam

  • Réflexion sur le racisme et le terme "islamophobie"

    ob_88b9ba_caxbfm5w4aan4nr.jpg

    Racisme

    On me colle souvent l'étiquette "raciste" à cause de ma position sur l'islam. J'ai déjà fait une traduction d'un article qui traite du sujet (ici: lien) mais je voulais rajouter quelques mots.
     
    Tout d'abord, c'est de la diffamation. On sous entend que je critique l'islam parce que la majorité des musulmans sont arabes. Or c'est complètement oblitérer le fait que tous les musulmans ne sont pas arabes et que tous les arabes ne sont pas musulmans.
    Il suffit de lire mes articles pour se rendre compte que je vise l'islam et non pas les arabes. J'aurais sinon un discours tout autre (exemple: Geert Wilders qui reporte le problème sur les marocains et affirme qu'ils sont trop nombreux aux Pays Bas).
    Si ces personnes qui me traitent de raciste me connaissaient, elles sauraient que cette accusation est ridicule: je compte notamment des marocains, des iraniens, des libanais,... parmi mes amis proches.
     
    Ensuite cette accusation de racisme est ce que j'appellerais de la malhonnêteté intellectuelle. Au lieu de répondre aux arguments, on critique l'auteur. Sous entendu: "quels que soient ses arguments, c'est forcément faux puisqu'il est raciste".
    C'est évidement beaucoup plus simple que de répondre aux arguments (ce qui ne devrait pas être si difficile si ceux ci sont faux)
     
    L'islamophobie
     
    Ce terme contient à lui seul toute une propagande politique et médiatique.
    Il désigne aussi bien une personne commettant des actes à l'encontre des musulmans qu'une personne que j'appellerais plutôt "islamo-critiques" ou "anti-islam".
     
    "Phobie" est un terme médical désignant une peur irrationnelle. Vu l'analyse faite des versets du coran et des hadiths et vu le terrorisme islamique presque quotidien, cette "peur" est loin d'être irrationnelle.
    Notez le rapprochement fait avec la critique de l'islam: celle-ci résulterait donc d'un trouble mental et devrait être soignée médicalement ainsi que par une psychothérapie?
    Vous êtes contre la pédophilie? Et bien vous êtes donc contre l'islam et vous devez vous faire soigner. Voilà ce qui se cache derrière ce terme pas si anodin.

    Cette répression de la liberté de l'expression d'opinion en la qualifiant de maladie mentale est une méthode qui a été employée par l'Union Soviétique (à l'époque de Brejnev) pour réprimer la dissidence et enfermer arbitrairement des opposants.

    Si être en désaccord avec une idéologie fait de nous des personnes racistes et souffrant de troubles mentaux, alors nous sommes tous concernés: vous êtes bien en désaccord avec le nazisme, l'eugénisme ou encore l'extrême droite.
     
    L'introduction de ce terme vise à faire condamner toute critique de l'islam ou tout blasphème et est utilisé pour piéger le débat et détourner l'antiracisme (qui est tout à fait louable) pour lutter contre le blasphème.
     
    En 2005, le Conseil de l'Europe affirme que l'islamophobie serait "une violation des Droits de l'Homme et une menace pour la cohésion sociale" (il est assez hypocrite d'invoquer les Droits de l'Homme pour protéger une idéologie qui est en totale contradiction avec ces principes).
    L'UNESCO écrit dans une brochure destinées aux écoles que l'islamophobie et le racisme anti-musulmans ne font qu'un! Autrement dit, il serait interdit de critiquer l'idéologie d'une personne car c'est du racisme.
    Critiquer l'idéologie d'une secte serait donc tout autant raciste et condamnable? L'UNESCO ne le précise pas.
     
    Pourtant, critiquer une idéologie est un droit garanti par la liberté d'expression!
    En France, l'organisme du Haut Conseil à l'Intégration rappelait que "la critique de la religion, comme de toutes les convictions, est libre, est constitutionnellement garantie et fait partie de la liberté d'opinion et d'expression, et ne saurait être assimilée au racisme et à la xénophobie"
     
    Les organisations antiracistes mettent très souvent (et à tort) l'islamophobie sur un même pied d'égalité que l'antisémitisme. La lutte contre l'antisémitisme criminalise ceux qui s'attaquent aux juifs sans pour antant interdire la critique du judaïsme. L'islamophobie désigne avant tout la crainte de l'islam. On ne protège donc pas des individus, mais une idéologie.
    Ce qui n'est pas du tout la même chose.
     
    Le Mouvement des Musulmans Laïques de France affirme: "en Iran et au Soudan, pour éliminer les musulmans progressistes, il suffit de les qualifier d’islamophobes. Ainsi, ce terme ne désigne pas un racisme, mais stigmatisme toutes celles et tous ceux qui résistent à l’islam radical et archaïque."

    D'après Dominique Sopo (président de SOS Racisme), le concept d'islamophobie est susceptible de réinstaurer le délit de blasphème.
     

    15095439_1460773507283884_8756634811137363806_n.jpg


    Sources:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Islamophobie
    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/qui-parle-d-islamophobie_494287.html
     
    Catégories : Réflexion Pin it!