14

  • Le jihad du sexe raconté par Rawan, 14 ans

    apture.JPG

    Je m'appelle Rawan Milad Qaddah et je suis née en 1997. Le nom de mon père est Milad Moussa Qaddah.
    Nous sommes 7 dans la famille, ma mère, mon père et nous sommes 5 frères et sœurs.
    Avant les événements, mon père était fermier et il travaillait la terre.
    Avant le début des événements, nous avions des pensées opposées. Quoi que je fasse, il me frappait, et si jamais nous entrions dans un débat, je savais qu'il me battrait.

    Au début des événements, des manifestations armées ont eu lieu et au début, mon père ramenait toujours des hommes armés à la maison.
    Ils étaient généralement 3 ou 4, bien sûr avec leurs armes mais je ne savais pas de quelles armes il s'agissait.
     
    J'ai été surprise car durant 15 jours ni mon père, ni ma mère, ni mes frères et sœurs ne me parlaient.
    Ma chambre était complètement isolée. Il n'y avait ni télévision ni téléphone. Je n'avais le droit que d'aller et venir aux toilettes.
    J'étais étonnée car mon père m'apportait à manger, à boire et tout ce que je voulais mais je n'avais plus aucun contact avec l'extérieur, je n'allais même plus à l'école.

    Après ces 15 jours, mon père est venu me voir et m'a dit d'aller me doucher.
    J'ai été surprise et en même temps très contente qu'il me laisse sortir alors j'ai pris mes vêtement et je suis vite allée à la salle de bain.
    Pendant que je me douchais, un homme est entré, il avait l'air d'avoir plus de 50 ans et ne portait que des sous-vêtements.
    Il a essayé de m'agresser dans la salle de bain mais il n'y arrivait pas car la salle de bain était petite et je hurlais.
    Alors il m'a attrapée par les cheveux et m'a emmenée dans la chambre.
    Quand je criais et je hurlais dans ma chambre, mon père pouvait m'entendre mais il n'a rien fait, il ne m'a pas aidé à repousser cet individu.
    Il m'a agressée alors que j'étais vierge. C'est lui qui m'a arraché ma virginité.
    Il a fait ce qu'il a fait, et moins de 2 minutes après, un autre homme est entré. Le 1er n'avait même pas eu le temps de partir qu'un 2e est venu.
    J'ai recommencé à hurler, à leur dire de dégager mais ensuite je me suis évanouie... Je suis revenue à moi après 3/4 d'heure.

    Après m'être réveillée, j'ai appelé mon père et il est venu dans la chambre.
    Je lui ai demandé pourquoi il avait fait ça, pourquoi ces hommes étaient venus et pourquoi il n'avait rien fait pour m'aider.
    Alors, il a commencé à me dire que ce n'était pas grave, que c'était le jihad (contre Bashar Al-Assad).
    Il m'a dit qu'à chaque moudjahidine (combattant) que je laisserais coucher avec moi, je ferais une bonne action et que j'expierais ainsi mes péchés et que quand je mourrai, je mourrai en martyre et que j'irai directement au paradis. Il m'a expliqué en quoi tout ceci était considéré comme étant le jihad.

    Après l'agression de ces 2 hommes, j'ai fait une hémorragie durant 20 jours, alors, j'ai demandé à mon père qu'il me donne des médicaments ou me fasse voir un docteur. Ce qu'il a toujours refusé.

    Bien sûr, dès qu'il laissait des hommes entrer dans la chambre, j'essayais toujours de les convaincre de ne rien me faire et parfois je perdais conscience.

    Une fois, un homme est venu et je l'ai reconnu car quand j'allais à l'école, il parlait aux filles dans le village et aux alentours.
    Quand il est entré, je l'ai supplié de me laisser, je lui ai dit qu'on était du même village et je lui ai demandé pourquoi il me faisait ça. Il m'a dit "quand tu étais inconsciente, ton père ne t'as pas épargnée, alors pourquoi le ferais-je?"
    Ensuite, j'ai pensé que mon père a dormi avec moi mais je n'étais pas consciente quand il l'a fait.

    Chaque fois que des hommes en avaient fini avec moi et qu'ils sortaient de la chambre, j'entendais mon père dure "paie moi". Donc, je sais que mon père prenait de l'argent.

    Après que l'armée soit entrée dans Nawa, mon village, mon père et les hommes armés se sont enfuis.
    Ma mère et mes frères et sœurs sont revenus à la maison et c'est alors que j'ai demandé à ma mère pourquoi elle était partie et m'avait laissée.
    Je lui ai expliqué ce que j'avais vécu mais elle a répondu que ça n'était pas grave.
    Elle m'a menacée de me battre et de me tuer si j'en parlais à quelqu'un. Elle ne m'a jamais réconfortée ou dit une chose gentille, tout ce qu'elle faisait, c'était de me menacer de me frapper ou de me tuer.

    Après ceci, mon père appelait toujours ma mère pour lui parler et lui dire de venir voir le village où il était.
    Elle allait le voir le matin et se lavait chaque fois en rentrant.
    J'étais choquée de la voir faire cela et je savais qu'elle allait là bas pour faire ce qu'ils appellent le jihad du sexe.

    Au bout d'un certain temps, mon père a dit à ma mère "amène moi Rawan". J'ai tout de suite pensé qu'il voulait que je le rejoigne pour recommencer ce qu'ils m'avaient fait, le jihad du sexe.
    Nous nous sommes préparées avec ma mère et nous avons pris le taxi pour aller vers le village. Puis, à un moment donné, on s'est arrêtés à un barrage de l'armée.
    J'ai commencé à crier vers les soldats et ils se sont approchés et m'ont fait sortir. Ils m'ont demandé ce qu'il m'arrivait. C'est là que je leur ai dit ce qu'il s'était passé et je leur ai demandé de me protéger.
    Ils m'ont emmenée au centre de protection dans lequel je vis actuellement








    Sources:
    https://www.youtube.com/watch?v=w_OfNwuD7b4
    http://axedelaresistance.com/polemiques-rawan-qaddah-violee-par-les-rebelles-ou-kidnappee-par-le-regime/

    Catégories : Pédophilie islamique, Témoignages Pin it!