• Les fatwas

    6a01156fb0b420970c0133f20208fa970b-800wi

    "Une fatwa est, dans l'islam, un avis juridique donné par un spécialiste de loi islamique sur une question particulière. En règle générale, une fatwa est émise à la demande d'un individu ou d'un juge pour régler un problème où la jurisprudence islamique n'est pas claire. Un spécialiste pouvant donner des fatwas est appelé un mufti" -Wikipedia


    Voici donc un florilège de fatwas, non pas pour dénoncer ce qui se trouve dans le coran (car parfois, ces fatwa s'appuient sur des hadith) mais pour montrer ce que des "savants de l'islam" font de l'idéologie islamique. Vous verrez que nous ne sommes pas les seuls à voir des incitations à la pédophilie, au meurtre,... dans l'islam...



    1. Pédophilie

    Au Maroc, le cheikh al Maghrawi publie une fatwa autorisant le mariage avec des fillettes de 9 ans

    En Arabie Saoudite, Mansour Bin Askar publie une fatwa qui autorise le mariage avec des fillettes de 10 ans. Peu après (toujours en Arabie Saoudite), le cheikh Saleh al-Fawzan publie une autre fatwa qui stipule que toute obstruction au mariage précoce des filles est considérée comme une violation des lois d’Allah. Les pères ont le droit de donner leurs filles en mariage même si elles sont encore au berceau.

    En Iran, l'Ayatollah Khomeini publie une fatwa qui autorise les relations sexuelles avec des fillettes de 9 ans. Les attouchements et l'action de frotter le pénis entre les cuisses et permis quelque soit l'age (donc même avec des nourrissons). Cette fatwa date mais le "guide suprême de la république d'Iran", Ali Khamenei, en a fait la pub cette année même!

    2. Apostasie

    Le coran ordonne déjà le meurtre des apostats (voir Coran 4:89), ainsi que plusieurs hadiths authentiques. Le Conseil supérieur des oulémas (qui représente l'islam officiel au Maroc) confirme la peine réservée aux apostats en publiant une fatwa qui demande la peine de mort pour tout musulman quittant l'islam.

    3. Violence

    Abdulaziz Ibn Abdullah al-Cheikh, le grand mufti d'Arabie Saoudite, publie une fatwa qui demande la destruction de toutes les églises de la péninsule arabique.

    Beaucoup de fatwas ont été publiées à l'encontre de personnes "ennemies de l'islam". Ce ne sont plus des avis juridiques mais des récompenses pour meurtre.
    Geert Wilders, homme politique Hollandais, est sous une fatwa qui demande sa décapitation.
    Jerry Falwell, ministre américain, pour avoir dit à la TV que Mahomet était un terroriste.
    Salman Rushdie, pour avoir apostasié l'islam.

    En Arabie Saoudite, le Cheikh Saleh al-Lihedan a publié une fatwa appelant au meurtre des responsables de chaines TV qui diffusent des programmes TV incitant à des "croyances corrompues" ou à la rébellion

    4. Grand n'importe quoi

    En Égypte, deux professeurs de l'Université d'Al Azhar sortent une fatwa qui stipule que la seule façon permise pour un homme de se retrouver seul avec une collègue de travail dans un bureau est de la téter.

    Le cheikh saoudien Mohammed al-Mounajid publie une fatwa qui demande l'extermination de toutes les souris, y compris Mickey Mouse

    Moubarak Albidali, prédicateur koweïtien, déclare à travers une fatwa que les mariages dans les films et les séries sont bien réels.

    Dans beaucoup de pays, il n'y a pas de consensus entre les musulmans, nombreux sont les "savant" aptes à publier des fatwas. Ainsi, de nombreuses fatwas se contredisent: quand certains appellent à la destruction des églises, d'autres (plus rares bizarrement) appellent à la paix





    Sources:
    http://www.wikistrike.com/article-une-fatwa-wahhabite-legalise-la-pedophilie-en-arabie-saoudite-106080971.html
    http://www.postedeveille.ca/2014/02/iran-fatwa-pedophile-de-khomeini-sur-le-site-du-guide-supreme-ali-khamenei.html
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1617597/2013/04/18/Polemique-sur-une-fatwa-qui-requiert-la-peine-de-mort-pour-apostasie.dhtml
    http://pointdebasculecanada.ca/arabie-saoudite-fatwa-appelant-au-meurtre-des-proprietaires-de-chaines-par-satellite-qui-diffusent-des-mauvais-programmes/
    http://info.catho.be/2012/04/02/une-fatwa-du-grand-mufti-darabie-saoudite-fait-polemique/
    http://www.lemag.ma/Une-nouvelle-fatwa-polemique-Le-mariage-au-cinema-est-un-mariage-legitime_a75301.html
    http://www.slateafrique.com/84623/les-10-fatwas-de-lannee-azhar-egypte

    Catégories : Pédophilie islamique, Religion Pin it!
  • Le jihad du sexe raconté par Rawan, 14 ans

    apture.JPG

    Je m'appelle Rawan Milad Qaddah et je suis née en 1997. Le nom de mon père est Milad Moussa Qaddah.
    Nous sommes 7 dans la famille, ma mère, mon père et nous sommes 5 frères et sœurs.
    Avant les événements, mon père était fermier et il travaillait la terre.
    Avant le début des événements, nous avions des pensées opposées. Quoi que je fasse, il me frappait, et si jamais nous entrions dans un débat, je savais qu'il me battrait.

    Au début des événements, des manifestations armées ont eu lieu et au début, mon père ramenait toujours des hommes armés à la maison.
    Ils étaient généralement 3 ou 4, bien sûr avec leurs armes mais je ne savais pas de quelles armes il s'agissait.
     
    J'ai été surprise car durant 15 jours ni mon père, ni ma mère, ni mes frères et sœurs ne me parlaient.
    Ma chambre était complètement isolée. Il n'y avait ni télévision ni téléphone. Je n'avais le droit que d'aller et venir aux toilettes.
    J'étais étonnée car mon père m'apportait à manger, à boire et tout ce que je voulais mais je n'avais plus aucun contact avec l'extérieur, je n'allais même plus à l'école.

    Après ces 15 jours, mon père est venu me voir et m'a dit d'aller me doucher.
    J'ai été surprise et en même temps très contente qu'il me laisse sortir alors j'ai pris mes vêtement et je suis vite allée à la salle de bain.
    Pendant que je me douchais, un homme est entré, il avait l'air d'avoir plus de 50 ans et ne portait que des sous-vêtements.
    Il a essayé de m'agresser dans la salle de bain mais il n'y arrivait pas car la salle de bain était petite et je hurlais.
    Alors il m'a attrapée par les cheveux et m'a emmenée dans la chambre.
    Quand je criais et je hurlais dans ma chambre, mon père pouvait m'entendre mais il n'a rien fait, il ne m'a pas aidé à repousser cet individu.
    Il m'a agressée alors que j'étais vierge. C'est lui qui m'a arraché ma virginité.
    Il a fait ce qu'il a fait, et moins de 2 minutes après, un autre homme est entré. Le 1er n'avait même pas eu le temps de partir qu'un 2e est venu.
    J'ai recommencé à hurler, à leur dire de dégager mais ensuite je me suis évanouie... Je suis revenue à moi après 3/4 d'heure.

    Après m'être réveillée, j'ai appelé mon père et il est venu dans la chambre.
    Je lui ai demandé pourquoi il avait fait ça, pourquoi ces hommes étaient venus et pourquoi il n'avait rien fait pour m'aider.
    Alors, il a commencé à me dire que ce n'était pas grave, que c'était le jihad (contre Bashar Al-Assad).
    Il m'a dit qu'à chaque moudjahidine (combattant) que je laisserais coucher avec moi, je ferais une bonne action et que j'expierais ainsi mes péchés et que quand je mourrai, je mourrai en martyre et que j'irai directement au paradis. Il m'a expliqué en quoi tout ceci était considéré comme étant le jihad.

    Après l'agression de ces 2 hommes, j'ai fait une hémorragie durant 20 jours, alors, j'ai demandé à mon père qu'il me donne des médicaments ou me fasse voir un docteur. Ce qu'il a toujours refusé.

    Bien sûr, dès qu'il laissait des hommes entrer dans la chambre, j'essayais toujours de les convaincre de ne rien me faire et parfois je perdais conscience.

    Une fois, un homme est venu et je l'ai reconnu car quand j'allais à l'école, il parlait aux filles dans le village et aux alentours.
    Quand il est entré, je l'ai supplié de me laisser, je lui ai dit qu'on était du même village et je lui ai demandé pourquoi il me faisait ça. Il m'a dit "quand tu étais inconsciente, ton père ne t'as pas épargnée, alors pourquoi le ferais-je?"
    Ensuite, j'ai pensé que mon père a dormi avec moi mais je n'étais pas consciente quand il l'a fait.

    Chaque fois que des hommes en avaient fini avec moi et qu'ils sortaient de la chambre, j'entendais mon père dure "paie moi". Donc, je sais que mon père prenait de l'argent.

    Après que l'armée soit entrée dans Nawa, mon village, mon père et les hommes armés se sont enfuis.
    Ma mère et mes frères et sœurs sont revenus à la maison et c'est alors que j'ai demandé à ma mère pourquoi elle était partie et m'avait laissée.
    Je lui ai expliqué ce que j'avais vécu mais elle a répondu que ça n'était pas grave.
    Elle m'a menacée de me battre et de me tuer si j'en parlais à quelqu'un. Elle ne m'a jamais réconfortée ou dit une chose gentille, tout ce qu'elle faisait, c'était de me menacer de me frapper ou de me tuer.

    Après ceci, mon père appelait toujours ma mère pour lui parler et lui dire de venir voir le village où il était.
    Elle allait le voir le matin et se lavait chaque fois en rentrant.
    J'étais choquée de la voir faire cela et je savais qu'elle allait là bas pour faire ce qu'ils appellent le jihad du sexe.

    Au bout d'un certain temps, mon père a dit à ma mère "amène moi Rawan". J'ai tout de suite pensé qu'il voulait que je le rejoigne pour recommencer ce qu'ils m'avaient fait, le jihad du sexe.
    Nous nous sommes préparées avec ma mère et nous avons pris le taxi pour aller vers le village. Puis, à un moment donné, on s'est arrêtés à un barrage de l'armée.
    J'ai commencé à crier vers les soldats et ils se sont approchés et m'ont fait sortir. Ils m'ont demandé ce qu'il m'arrivait. C'est là que je leur ai dit ce qu'il s'était passé et je leur ai demandé de me protéger.
    Ils m'ont emmenée au centre de protection dans lequel je vis actuellement








    Sources:
    https://www.youtube.com/watch?v=w_OfNwuD7b4
    http://axedelaresistance.com/polemiques-rawan-qaddah-violee-par-les-rebelles-ou-kidnappee-par-le-regime/

    Catégories : Pédophilie islamique, Témoignages Pin it!
  • Réflexion sur les sectes

    Voici un petit sujet de réflexion que je vous propose:

    Il y a quelques années, en Belgique, une secte avait voulu s'installer dans un quartier. La secte y avait acheté un terrain et prévoyait la construction d'un "centre" quand les habitants du quartier en question s'y sont tous opposés. La commune a suivi la majorité et a interdit à la secte de construire son centre.

    Vous êtes probablement en train de vous dire "bien fait, une secte n'a rien à faire à côté d'honnêtes citoyens" et vous auriez tout à fait raison!
    Vous ne penseriez pas un seul instant que c'est de la discrimination ou du racisme

    Mais qu'est ce qui distingue cette secte de l'islam? La secte arnaque les gens, leur fait croire à de belles choses et leur vendent des babioles hors de prix, mais cette secte n'a jamais été la cause de la mort de qui que ce soit!

    Maintenant, regardez cette liste de crimes commis au nom de l'islam (http://anti-islam.skynetblogs.be/archive/2013/07/24/les-crimes-de-l-islam-7877734.html), regardez le nombre d'attentats terroristes survenus depuis le 11 septembre 2001 (23076 attentats meurtriers à ce jour) et comparez avec les versets haineux du coran.
    Est ce que l'islam vaut vraiment mieux que cette secte?

    Si dire non à une secte n'est pas du racisme, pourquoi dire non à l'islam le serait-il?
    Voici une autre réflexion sur le racisme: http://anti-islam.skynetblogs.be/archive/2014/02/19/islam-ophobie-et-racisme-8110062.html

    Catégories : Réflexion Pin it!